Si je vous dis Hamilton, vous allez penser au coureur de F1, si cela vous intéresse, à une ville si vous êtes calés en géographie et plus sûrement à rien. Mais sache, petit padawan, que Hamilton est un groupe d’indie rock emo punk (c’est eux qui le disent) originaire d’Arras “Rock City” (c’est aussi eux qui le disent), et me dites pas que vous ne connaissez pas Arras, c’est là que se déroule le seul festival français non géré par une association et avec les moyens qui vont bien pour avoir les gros groupes. Bon après ces considérations festivalières, revenons à ce Home Is Where The Heart Is d’Hamilton.

Dès les premières notes de We are nothing, je sais que je ne me suis pas trompé en m’intéressant à Hamilton. Tout me plait : la musique, la voix de Chris, le chanteur, et les chœurs assurés par Sandrine et Gauthier. La musique du trio prend aux tripes et vous retourne littéralement. Hamilton est le genre de groupe qui ne laisse pas insensible avec leurs mélodies accrocheuses et rageuses. La musique est généreuse, on sent que le groupe se donne à fond. L’énergie et l’électricité sont présents sur tous les titres.

Même si Were is nothing tape un grand coup dès le début de l’album et que tous les titres ne sont pas forcément au même niveau que ce premier morceau, la qualité est bel et bien là et ce Home Is Where The Heart Is est un bon album avec un sacré potentiel. Malgré cette petite critique, qui n’enlève rien à la qualité de la galette, la seule chose à retenir c’est que Hamilton, ça envoie du lourd.  C’est terriblement efficace. C’est un vrai plaisir à écouter.

Tracklist :

  1. We are nothing
  2. A Soundtrack for a smile
  3. Big City Lights
  4. Hobo James
  5. Nicotine Pancake
  6. When I was a pilot
  7. So far so close
  8. Fingers crossed
  9. Ellery king

favicon du site suivant Site officiel de Hamilton
icone myspace MySpace de Hamilton
icone facebook Page Facebook de Hamilton