Deuxième étape de ce road trip consacré à No One Is Innocent, après Argenteuil direction Chelles et Les Cuizines.

La première partie est assurée par Orchester, que j’ai déjà croisé, leur set ne fait que confirmer ce que je pensais d’eux : je n’accroche pas.

Pendant la mise en place du matos du groupe, je remarque Julien d’AqME qui met en place le matos de Shanka et je me dis “tiens les No One Is Innocent se sont payés (façon de parler) un roadie de luxe en la personne de Julien“, et ça s’arrête là.


Les lumières s’éteignent, les sirènes de l’intro retentissent et le groupe arrive sur scène. Et là ce n’est pas Shanka mais Julien qui prend place à la guitare. En fait, les No One Is Innocent se sont payés un remplaçant de luxe en la personne de Julien.

Pas de changement niveau setlist par rapport à Argenteuil, la grosse différence est plutôt dans l’ambiance, autre banlieue, autre public, autre style… Le public, plus dense et plus jeune que la semaine précédente, est plus enclin au pogo et aux tentatives de slam.

La bonne humeur et la complicité est toujours de mise sur scène. Julien s’est parfaitement intégré au groupe et s’il est moins sautant qu’un Shanka, il fait aussi le spectacle.

Faustine, d’Orchester, revient sur scène pendant le rappel pour un duo sur TV Eye.

Le concert se conclut sur Drugs qui comme à l’accoutumée donne droit à un sacré bordel sur scène.

Tracklist :

  1. Intro
  2. US festival
  3. Les mêmes idées, la même erreur
  4. Révolution.com
  5. Nomenklatura
  6. L’amour de la haine
  7. Johnny Rotten
  8. Automatic
  9. Où étions-nous ?
  10. La peau
  11. Chile
  12. Liar (machine à rêver)
  13. Ne reste-t-il que la guerre pour tuer le silence ?
    [rappel]
  14. La peur
  15. Le monde entier
  16. TV Eye (Iggy Pop cover)
  17. Drugs

favicon du site suivant Site officiel de No One Is Innocent
icone myspace MySpace de No One Is Innocent
icone facebook Page Facebook de No One Is Innocent
icone twitter No One Is Innocent on Twitter
icone deezer Écouter No One Is Innocent sur Deezer