En cette fin d’année, l’EMB fête ses vingt ans, vingt ans de concerts, vingt ans d’échanges culturels… Bref, la salle en a profité pour inviter de nombreux groupes à participer à l’évènement et notamment No One Is Innocent et Lofofora pour une soirée 200% gros son made in France.

Les No One Is Innocent ne sont pas réputés pour faire les choses à moitié sur scène, bien au contraire… A peine arrivé, Kémar lance un petit : “On est No One Is Innocent et on fait du rock’n’roll”, et direct, le groupe balance la sauce avec Les mêmes idées, la même erreur. No One enchaîne les titres (et les tubes) à vitesse grand V. Comme à son habitude, Kémar ne reste pas au même endroit plus d’une demie-seconde et saute dans tous les sens, une vraie pile électrique. Le public n’en demande pas tant pour se déchaîner et lancer le pogo, que Kémar ira rejoindre sur Chile. C’est maintenant devenu une tradition, dès les premières notes de Drugs, le groupe fait monter une partie de la foule sur scène, pour un gros bordel… Kémar retourne voir le public pour un petit slam sur Nomemklatura. Les No One Is Innocent concluent le set par une petite reprise de folie de Territorial Pissings, avec Reuno, en guest de luxe, pour finir de chauffer la salle pour la suite…

Après une petite heure de show, la tornade No One Is Innocent laisse la place (et un public bien chaud) à l’autre tête d’affiche de la soirée : le bulldozer Lofofora

Lofofora sur scène c’est une machine de guerre qui dévaste tout sur son passage, on s’en prend plein les yeux et les oreilles. C’est la folie sur scène et dans la salle où le pogo est permanent. Vincent martyrise sa batterie comme jamais, Phil et Daniel, en plus de prendre des poses rock’n’roll, maitrisent à merveille leurs instruments (Ah ! Daniel et ses solos de guitare de folie !). Et Reuno dans tout ça, vous me direz ? Et bien, il est comme toujours au top, charismatique à souhait.

Sur Elixir, Reuno décide de mettre la salle à feu et à sang (façon de parler, je vous rassure, il n’y a pas eu de mort) en lançant un petit circle pit de folie. Et comme c’est la soirée des guest de luxe (ou pas), Mazarin, l’ingé son de No One, vient pousser la chansonnette avec le groupe sur L’œuf. Et pour ne pas être en reste vis-à-vis de Kémar, Reuno ira aussi de son petit slam…

Le concert se finit après une heure de folie mais le public ne veut pas en rester là et, malgré la lumière déjà rallumée et la musique d’ambiance lancée, rappelle Lofofora avec ferveur. Le groupe revient pour un petit rappel comme on en fait plus. Et c’est donc parti pour un Buvez du cul de furieux, avec en guest Kémar et Mazarin, pour une fin en apothéose !

No One Is Innocent et Lofofora sur une même affiche, c’était gage d’une soirée réussie. Et cette “Réunion de chanteurs chauves” dixit Reuno, a tenu toutes ses promesses. L’EMB, ce samedi soir, était ‘the place to be’ !

Tracklist No One Is Innocent

  1. Les mêmes idées, la même erreur
  2. Révolution.com
  3. Autonatic
  4. La peau
  5. US festival
  6. Ne reste-t-il que la guerre pour tuer le silence ?
  7. Chile
  8. Liar (machine à rêver)
  9. Johnny Rotten
  10. Drugs
  11. Nomenklatura
    [rappel]
  12. Territorial pissings
Tracklist Lofofora :

  1. Utopiste
  2. Mémoire de singes
  3. Le fond et la forme
  4. Les gens
  5. Elixir
  6. La merde en tube
  7. Le visiteur
  8. Dur comme fer
  9. Cannibales
  10. L’œuf
  11. Justice pour tous
  12. Auto-pilote
    [rappel]
  13. Buvez du cul

No One Is Innocent

Lofofora

favicon du site suivant Site officiel de No One Is Innocent
icone myspace MySpace de No One Is Innocent
icone facebook Page Facebook de No One Is Innocent
icone twitter No One Is Innocent on Twitter
icone deezer Écouter No One Is Innocent sur Deezer

favicon du site suivant Site officiel de Lofofora
icone facebook Page Facebook de Lofofora
icone wikipedia Page Wikipédia de Lofofora
icone deezer Écouter Lofofora sur Deezer