Désinvolt

Le jour où Shazam a changé ma vie

0

Je vous ai déjà dit à quel point j’étais fan de Shazam ? Alors que ce soit clair, le but de cette chronique, qui s’annonce quelque peu bordélique, n’est pas de faire la promotion d’une de ces applis qui font de la pub leur moyen d’exister, quitte à lui consacrer 1/4 de l’écran du medium […]

Quand la Star Ac’ ne rapporte plus, Universal lance : My Music Pro !

0

Ahhhh toi, petit jeune ou ménagère de moins de 50ans, tu avais rêvé de pouvoir exprimer ton talent musical ailleurs que sous ta douche ! Tu avais rêvé de gambader dans les couloirs du château, de taper la bise à Jasmine la coach vocal et la paluche du pianiste Matthieu Gonet, mais TF1 avait brisé […]

L’aventure Guitar Hero de 2005 à nos jours… [2/2]

2

Suite de la rétrospective Guitar Hero (dont vous pouvez trouvez la première partie ici).

Devant le succès interplanétaire du phénomène Guitar Hero, le monde du jeu vidéo rythmique se met en branle pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur étant le rival Rock Band qui égalise techniquement avec Guitar Hero, mais peut-être pas encore en terme de notoriété. Matériellement, les guitares de Rock Band semblent faire encore plus plastoc que celles de son rival. En ce qui concerne la batterie, celle de Guitar Hero surclasse largement sa concurrente en terme de qualité et de jouabilité.

L’aventure Guitar Hero de 2005 à nos jours… [1/2]

0

Quand Guitar Hero II est sorti sur Playstation 2 en novembre 2006, je ricanais. Oui. Je me moquais de ces artistes à cinq boutons qui pensaient faire de la musique avec une guitare en plastique type Smoby. Je jouais moi-même de la guitare (de la vraie) depuis environ 6 ans, et par pure prétention, je me sentais musicalement supérieur à ces millions de jeunes s’agitant frénétiquement sur leur jouet, devant leur console. Un an après, en novembre 2007, lors d’une soirée entre amis, ils sortirent la PS2 et ce fameux Guitar Hero II que j’allais, pour la première fois, pouvoir tester et pourrir en temps réel. Un an et demi plus tard, aujourd’hui, je possède tous les volets, 3 guitares en plastique différentes, et je cumule pas loin de 150 heures de jeu tous Guitar Hero confondus. Récit d’un ramassage de face sur des à-priori imbéciles, et découverte du concept d’überfun vidéoludico-musical.

Deezer passe la troisième vitesse

1

Annoncée pour la fin du mois dernier, la nouvelle version de Deezer n’a finalement été en ligne mise qu’il y a quelques jours.

Pour tout dire, la migration a été réalisé en douceur, histoire d’éviter les accrocs. Cette V3 comme ils l’appellent, a tout d’abord été déployée sur un nouveau site : v3.deezer.com, puis a ensuite été migrée vers le site classique, région par région. Le but étant d’éviter de tout changer d’un coup, pour se retrouver avec des utilisateurs qui remontent une liste de bug énorme. Ils ont optés pour le pas à pas, stabilisant au fur et à mesure chaque recoin du site.

Depuis vendredi 24 juillet, la V3 est intégralement disponible pour tout le monde, profitons en pour un état des lieux.

Michael Jackson fait trembler le web

0

Michael Jackson, l’homme de tous les records. 45 ans de carrière, 200 millions de disques vendus. Un phénomène. Qui n’a jamais entendu, chanté, et même dansé sur un de ses titres ?

De la même facon, il était impossible de rater l’annonce de sa mort. Les médias ont relayaé l’info en boucle, tous les journaux télévisés en ont parlé, toutes les radios, chacun y a été de son hommage.

Ce n’est pas le premier dont on célèbre la disparition en public, me direz vous… Loin de moi est l’envie de rentrer dans ce débat qui tend à savoir si un tel tapage est bon ou pas. Là où tout ca m’épate, c’est quand on regarde ça depuis internet.

Oui, Michael Jackson n’aura pas été le mort premier à faire pleurer les foules et à captiver l’attention de tous les médias.

Là où il innove, c’est qu’il est le premier mort à faire trembler le web.

Beezik, la révolution ?

6

“Téléchargez vos titres gratuitement et légalement”. L’introduction est accrocheuse. Quel utilisateur de Deezer ou Spotify ne s’est jamais senti frustré au moment de sortir de chez lui, en réalisant qu’il ne possédait pas le MP3 du morceau qu’il écoute en boucle en ce moment ? C’est finalement la grosse limite de tous ces sites d’écoute gratuite et légale : l’impossibilité de les emporter sur nos balladeurs.

Beezik a vu la faille, et tente maintenant de la combler. L’annonce de départ est plus qu’alléchante : télécharger des MP3, sans aucun DRM, gratuitement et légalement. La seule chose demandée ? Visionner une vidéo publicitaire d’une dizaine de seconde. Et puis histoire d’aller encore plus loin, ils offriraient en plus des bons d’achats d’une trentaine de centimes d’euros (bon d’accord, avec ça, on ira pas loin, mais on vient déjà de récupérer un MP3 gratos, faut peut-être pas pousser). Pour enfoncer le clou, ils prévoient un lancement avec plus de 2 millions de titres à disposition (dont l’intégralité des catalogues EMI et Universal Music). Enjoy !

Le site a ouvert ses portes il y a quelques jours, il est donc temps pour Désinvolt d’y faire un tour afin de voir si Beezik est à la hauteur de ses promesses.

Music in video Games – Guitar Hero

0

Enfants de la génération digitale, Enfants de la génération musicale, leurs chemins ne pouvaient que se croiser. Vous avez l’oreille musicale aussi développée que la grille des programmes de TF1? Aligner trois notes à la guitare relève du défi absolu pour vous? alors oubliez la musique. Non revenez, je plaisante, procurez vous une console quelconque […]