Le premier adjectif que je cherchais pour décrire l’intro d’On Your Own Again, premier album de Cubenx, était “surréaliste”. Pas mal, mais incomplet, ajoutons “pesant”. Sauf que ce n’est pas tout à fait ça, soyons plus précis. Comment vous dire, Locked offre une atmosphère pesante et surréaliste, gênante mais pas effrayante, inquiétante mais pas affolante…
Sur These days, on retrouve cette atmosphère pesante mais plus détendue, merci à la voie prêtée par Alfredo Nogueira, avec quelques petites envolées qui prennent aux tripes.
A drift at sea est nettement plus aérienne, et ce jeu de percussion tout en légereté qui prend place au premier tiers me fait prendre un vilain pied, c’est la petite touche d’émerveillement qui achève le tableau.

Après ces froides constatations, la question se pose : est-ce que Cubenx cherche à retranscrire un sentiment, ou, est-ce qu’il nomme le plus précisément possible ses titres selon l’atmosphère qu’il y a instauré? Je ne saurais pas moi-même y répondre, mais la cohérence entre le signifiant du signifiant et le second est des plus impressionnantes.

Et on continue. Il est toujours question de ressenti par rapport au titre cité, un album très “tactile” d’une certaine manière. Toujours avec des rythmes plutôt lents mais pas mous, appuyés par un beat très grave comme je les aime, des nappes de synthé envoûtantes, des phrases mélodiques accrocheuses… Mention spéciale pour Grass, rythmée au piano, et mise en valeur par un jeu de voix des plus aériens.

En dehors de la sémantique des morceaux, vous alliez me demander ce qu’il en est de la qualité de la composition, n’est-ce pas. Et bien à mon humble avis, c’est un chef-d’œuvre. A force, on sait qu’on peut faire confiance à InFine pour le choix de ses artistes, et là encore, je ne peux que vous rassurer : Cubenx fait partie du haut du panier ! On pourrait regretter que cet album ne soit pas plus taillé pour les pistes de danse, sur lesquelles seul Wait and see pourrait sans doute trouver sa place. Il en reste que On your own again nous offre une représentation bien personnelle de la réalité que l’on pourrait qualifier de psychédélique si elle n’était si mesurée, cette mesure qui nous permet finalement de caresser les objets des ambitions de Cubenx. Un album qui symbolise un pont entre rêve et réalité, à la portée de ceux qui voudront tendre les bras.

jaquette de l'album de CubenxTracklist :

  1. Locked
  2. These days
  3. Adrift at sea
  4. Lovebirds
  5. Grass
  6. Noir
  7. Sun dried
  8. Sierra Madre
  9. Wait and see
  10. Mist over the lake
  11. Sueña con venados

favicon du site suivant Site officiel de Cubenx
icone myspace MySpace de Cubenx
icone facebook Page Facebook de Cubenx
icone twitter Twitter de Cubenx
icone soundcloud Écouter Cubenx sur Soundcloud
icone deezer Écouter Cubenx sur Deezer
icone spotify Écouter Cubenx sur Spotify

favicon du site suivant Site du label InFine