Le groupe VKNG – prononcez “viking” – est né de la créativité de deux amis d’enfance : Maxime Delpierre et Thomas de Pourquery. Ils sortent aujourd’hui leur premier album, intitulé Illumination, suite logique d’un EP sorti en mars dernier. En neuf morceaux et trente-huit minutes de musique, les gars de VKNG nous emportent dans une pop planante et ensoleillée.

L’album s’ouvre sur le morceau qui lui donne son titre : Illumination. Il y a une touche de soul et de disco dans le son de VKNG. L’ambiance est décontractée, relevée à la sauce un peu 80’s grâce à des claviers originaux. On poursuit l’écoute sur Girls Don’t Cry, qui accueille Olivia Merilahti au chant. On est quelque part entre Sebastien Tellier et Random Access Memories des Daft Punk. Killing In The Name Of God reprend les codes des grands tubes anglais des années 80-90, ça sonne bien, c’est dynamique et agréable. On bouge facilement la tête sur la musique de VKNG. On enchaîne avec First Pop, Mary et Don’t Stop, jolies démonstrations de pop acidulée. On apprécie les montées vocales et mélodiques de We Are The Ocean. La voix se fait plus basse sur More, morceau presque sombre. L’album se termine sur The Price, petit bijou aérien qui m’évoque les grands espaces de la série TV Ulysse 31. On vous conseille de laisser tourner le morceau jusqu’à la fin, une petite surprise nommée Lonely Golden Boy vous attend.

VKNG signe là un bel album pop, qui parle d’amour sous toutes ses formes. Ils reprennent et réinventent les codes du genre musical avec une forme d’innocence presque naïve, ce qui donne une couleur particulièrement sympathique à l’écoute.

Tracklist

  1. IlluminationPochette-album-nuit-VKNG-HD300dpi
  2. Girls Don’t Cry
  3. Killing In The Name Of God
  4. First Pop
  5. Mary
  6. Don’t Stop
  7. We Are The Ocean
  8. More
  9. The Price

favicon du site suivant Site officiel de VKNG
icone facebook Facebook de VKNG
icone twitter Twitter de VKNG
icone youtube VKNG sur YouTube