Rendez-vous était donné pour mon premier live à la Rockhal de Luxembourg. Accompagnant Boris, qui photographie pour nous, j’ai pu apprécier la prestation de Arch Enemy, référence de la scène Metal. Leur première partie était assurée par Samael, groupe d’origine Suisse.

La mise en bouche de cette affiche était assurée par deux groupes de la scène Metal Miles to Perdition et No Return.

Miles to Perdition

Un jeune groupe luxembourgeois, plein de rage, qui lâche un Metal détonnant sur scène, un peu comme à l’époque de la Team Nowhere. Ca fait du bien de ressentir l’énergie sur scène. De quoi chauffer le public, et de préparer le terrain en perçant quelques tympans au passage.

No Return

Deuxième nom de la soirée, un groupe de “Death-trash” parisien. Toujours dans le domaine de la découverte pour moi, vu que ce n’est pas mon genre musical d’affection. On sent de l’expérience, et toujours la même puissance sur scène. La voix du chanteur est impressionnante, et la salle continuera de chauffer.

Samael

J’avais lu beaucoup de choses sur ce groupe, j’imagine que seuls, enfin dans “leur” concert ils doivent imposer, scéniquement c’est magnifique, de sublimes lumières, les musiciens sont là et on le voit. Mais comme si le rouleau compresseur qui allait suivre était déjà en route, leur musique m’a parue fade, trop douce. Oui je parle bien d’un groupe de Métal, dans un concert Métal, mais là c’était trop flagrant. Je demande à les revoir en tête d’affiche, au moins pour ne pas m’être trompé.

Arch Enemy

La tête d’affiche, le fameux groupe d’Angela Gossow. Comment, vous ne voyez pas? ce groupe ou trois mecs sont accompagnés d’une sublime femme, blonde, enfin sublime serait un peu décalé, vu qu’elle se présente sur scène avec un haut explicite, et des peintures de guerre. D’ailleurs dès qu’elle ouvre la bouche, il n’y a plus rien de féminin, c’est comme si le grand Belzébuth venait chanter une berceuse. Ça surprend à vrai dire. Je n’écouterai pas çà tous les jours, promis, mais il faut l’avoir vu au moins une fois dans sa vie, rien que pour dire “j’y étais”

Ah oui, et un détail que je me dois de noter. Le management du groupe (dixit un vigile agréable) à demandé à faire monter tous les spectateurs “handicapés” sur scène, oui oui, dans un coin de la scène. J’imagine que dans leur situation, être là, “protégé” du pogo et apprécier le concert, ca doit faire plaisir.

Rock is not dead \m/

La Galerie du concert sur Flickr

Miles to perdition on Myspace
No Return on Myspace
Samael on Myspace
Arch Enemy on Myspace