Ce jeudi 21 octobre, la France est en manque d’essence, mais cela n’a pas empêché les amateurs de gros son made in France de se presser au Nouveau Casino pour voir Aqme. Il n’est pas encore 19h quand nous arrivons devant l’entrée de la salle et la file d’attente est déjà conséquente.

La première partie est assurée par Headcharger. La fosse est déjà bien remplie quand les cinq normands arrivent sur scène. Ils sont accueillis chaleureusement par le public. Le groupe assure le show avec leur mélange de rock’n’roll et de métal. J’avais déjà entendu parler d’eux mais je n’avais jamais vraiment écouté et franchement leur musique est sympa. Le chant/hurlement en anglais est agréable et, sur scène, ça bouge beaucoup. Le chanteur communique beaucoup avec le public qui le lui rend bien. L’ambiance est là, ça pogotte déjà et quand le groupe lance un braveheart, la fosse ne se fait pas prier. Les 50 minutes de show sont passées sans qu’on s’en aperçoive et de manière très agréable.

21h, Aqme prend possession de la scène et c’est la folie dans la salle. Dès le premier titre Guillotine, le public est à bloc, tout comme le groupe. Ça pogotte et ça slamme dans tous les sens, la température monte très vite dans la salle, et sur Blasphème, Thomas se retrouve au milieu du public pour finir le titre.

Les membres d’Aqme sont toujours aussi proches de leur public. Thomas communique beaucoup avec les gens et les fait participer. Le groupe occupe totalement la scène, Thomas voyage d’un bout à l’autre, d’un membre à l’autre. Charlotte n’est pas en reste, comme à chaque fois, elle montre qu’elle n’est pas que l’atout charme du groupe et qu’elle a du répondant sur scène. Seul Julien, “le petit nouveau du groupe”, est un peu plus en retrait, plus concentré sur son jeu de guitare. Étienne, derrière ses fûts qu’il martyrise toujours aussi bien, s’amuse aussi beaucoup.

La setlist a été totalement changée par rapport au début de la tournée et pour l’occasion les Aqme ont fait un petit sondage sur leur facebook pour connaître les anciens titres, plus joués en live, que les fans aimeraient réentendre. Les trois morceaux dépoussiérés furent  A chaque seconde, Je suis et Le poids des mots. Tout au long du show, les titres s’enchaînent sans fausses notes et dans la bonne humeur. Le dernier album, En l’honneur de Jupiter, est mis en avant mais les précédents opus du groupe ne sont pas oubliés. La setlist est équilibrée et les nouvelles compos se mélangent bien aux anciennes.

Le groupe multiplie les surprises tout au long du concert avec, en cadeau bonus non prévu sur la setlist, un petit Casser/détruire de derrière les fagots, fort agréable. Le dernier cadeau de la soirée est un tout nouveau titre joué pour la première fois en live Si C Du La. Un morceau tellement nouveau que Thomas ne connait pas encore les paroles et qu’il les avait sur un papier pour ne pas se tromper.

Le concert se finit au bout d’une heure trente sur Macabre moderne et nous quittons la salle avec un petit sourire de satisfaction et des étoiles dans les yeux. Ce fut un très bon concert “à la maison” d’Aqme, avec un groupe qui a mis le feu au Nouveau Casino et un public qui a bien répondu présent. Pour la petite histoire, on pouvait croiser dans la foule les Mass Hystéria au grand complet venus assister au concert de leurs potes.

    Setlist :

  1. Guillotine
  2. Lourd sacrifice
  3. Blasphème
  4. Pornographie
  5. Stadium complex
  6. Uniformes
  7. A chaque secondes
  8. Le chaos
  9. Question de violence
  10. Casser/détruire
  11. Si n’existe pas
  12. La réponse
  13. Je suis
  14. Le poids des mots
  15. Superstar
  16. Le culte de rien
  17. Si C Du La
  18. Matamores
  19. Macabre moderne

Site officiel d’Aqme
MySpace
Ecouter Aqme sur Deezer