La première fois que j’ai entendu Atomique Deluxe, j’étais dans ma voiture dans Bruxelles en train d’écouter une radio rock du coin. Ma première réaction fut : « tiens un vieux groupe de rock local qui n’a pas percé en France » et de penser « faut-il que les français aient des goûts de chiottes pour ne pas sortir ça… » . Parce que la chanson qui passait m’a instantanément fait croire que le groupe avait de la bouteille, que c’était un tube, que ce n’était pas démodé parce qu’indémodable…

Lecteur assidu de Desinvolt : euh… j’ai l’impression d’avoir déjà lu un truc dans ce style, non ?

Elie : Ouais, C’est du vol et du plagiat. J’aime pas trop les voleurs et les fils de p***. (cf : La Classe Américaine)

Tim : Bon OK, j’avoue c’est mal, donc je rends à César ce qui est à César.

La première fois que j’ai entendu Atomique Deluxe, c’était grâce à Elie et son excellente chronique sur Désinvolt.

Après cette découverte il était impensable pour nous d’en rester là, une session acoustique était donc indispensable, voilà chose faite avec 3 titres qui ne demandent plus qu’à être écoutés. 😉

Enjoy !

icone myspace MySpace
icone facebook Page Facebook
icone deezer Écouter sur Deezer