Lofofora est de retour sur la route pour défendre son Monstre Ordinaire. Et comme c’est un groupe généreux qui aime partager, ils ont décidé de profiter, avec leur potes de Tagada Jones, de leur tout nouveau, tout beau tour bus (Ah, il le surkiffe ce tour bus, le Reuno !) pour un “Lofofora – Tagada Jones : monstres aux enfers tour”.

Après une (très) longue attente, les Tagada Jones ouvrent le bal. Je ne connais pas vraiment et j’avoue que le groupe ne m’a pas convaincu. Ils ont le défaut qu’ont beaucoup de groupes dans le genre : je ne comprends rien à ce que dit le chanteur ! Avec sa voix haute perchée à la AC/DC, les instruments prennent le dessus et c’est grâce à la setlist, que j’aperçois, et aux deux-trois paroles que j’arrive à capter que je comprends qu’il chante en français.

Il n’empêche, sur scène Tagada Jones est une machine de guerre et le public est aux anges (… ou plutôt en enfer). Les spectateurs, en connaisseurs, ne sont pas venus que pour la tête d’affiche, au vu de l’accueil chaleureux dont le groupe est gratifié et de la rapidité à laquelle le pogo a démarré. Le groupe retourne Le Forum pendant une bonne heure.

Un petit changement de plateau et c’est au tour des Lofofora de mettre le feu au Forum. Il ne faut pas attendre longtemps pour voir les pogos reprendre de plus belle. Le groupe est au taquet, Reuno, plus en forme que jamais, ne manque pas une occasion de charrier le public ou Phil et Daniel. Le Forum est totalement retourné et ce n’est pas le petit circle pit lancé par Reuno sur Elixir qui calme les choses. Ni la setlist qui fait la part belle aux nouveaux titres de Monstre Ordinaire sans pour autant délaisser les titres “à l’ancienne” comme Les gens ou L’œuf qui sont repris en chœur par le public.

Reuno occupe la scène mais il ne faut pas croire que les autres membres de Lofo sont juste là pour faire office de faire valoir. Non, non, il y a du lourd aussi derrière (et sur les côtés). Déjà la section rythmique avec Phil et sa basse et Vincent, qui a pris ses marques derrière les fûts, est des plus efficace et affutée : ça cogne fort, vite et bien ! Et Daniel et sa guitare magique, que dire à part qu’il déchire sa maman…

Reuno, c’est le leader charismatique par excellence qui vous transcende un groupe, un public, une soirée… Et vous fait passer un p*bip* de bon moment. Un truc de ouf qui vous donne un grand sourire comme c’est inimaginable !

Après un micro rappel, pour faire “comme les vrais groupes du showbizness”, Lofofora revient sur scène avec leurs potes de Tagada Jones pour un dernier petit tour version bal des enragés et gros bordel sur scène.

Le concert se finit dans un grand n’importe quoi sur Porcherie des Bérurier Noir avec sa célèbre phrase : “La jeunesse emmerde le Front National !” scandée en chœur par tout le monde sur scène et dans la salle. Et pour conclure en beauté ce joli foutoir, Reuno fini en slam suivi par quelques autres…

Comme d’habitude avec Lofofora je me suis pris une claque sonore et visuelle et je suis ressorti avec une pêche monstrueuse. Pour faire simple, Lofofora en live ça fait “malauxoreilles” mais c’est tellement bon…

Setlist :

  1. Utopiste
  2. Mémoire de singes
  3. Le fond et la forme
  4. Les gens
  5. Amnes’history
  6. Elixir
  7. La merde en tube
  8. Le visiteur
  9. Ma folie
  10. Cannibales
  11. L’œuf
  12. Justice pour tous
  13. Le pire
  14. Autopilote
  15. La beauté et la bête
    [rappel]
  16. Antisocial (feat. Tagada Jones cover Trust)
  17. Step Down (feat. Tagada Jones cover Sick Of It All)
  18. Blitzkrieg Bop (feat. Tagada Jones cover The Ramones)
  19. Porcherie (feat. Tagada Jones cover Bérurier Noir)

Tagada Jones


Lofofora

favicon du site suivant Site officiel de Lofofora
icone facebook Page Facebook de Lofofora
icone wikipedia Page Wikipédia de Lofofora
icone deezer Écouter Lofofora sur Deezer

favicon du site suivant Site officiel de Tagada Jones
icone myspace MySpace de Tagada Jones
icone facebook Page Facebook de Tagada Jones
icone deezer Écouter Tagada Jones sur Deezer