Meilleur concert de 2012 pour moi, Ben Howard a été une énorme découverte musicale. Cet anglais au look de surfeur qu’on ne présente plus est un virtuose de la guitare folk, et sa musique a renouvelé définitivement le folk-rock avec une puissance dévastatrice. Après la fin d’une tournée à guichets quasi fermés, Ben Howard est retourné en studio pour travailler son second album qui sort ce jour sous le titre I Forget Where We Were.

Si l’on retrouve dans cet album quelques-uns des ingrédients qui ont fait le succès d’Every Kingdom, Ben Howard a sans doute voulu ici abandonner cette virtuosité tant louée, pour se concentrer sur les mélodies et les paroles de ses chansons. Le résultat est pour le moins introspectif, à l’image du premier single éponyme. La première écoute a par conséquent de quoi surprendre lorsqu’on s’attendait à la flamboyance des précédents titres les plus connus. De fait, plusieurs écoutes attentives sont nécessaires pour appréhender la complexité et la richesse mélodique de certaines morceaux comme Small Things ou End Of The Affair.

Dans cet album, les backs vocals restent discrets mais présents, un peu à la manière du duo assez magique avec Monica Heldal sur l’EP The Burgh Island. Ainsi rehaussés,  Evergreen , Time is Dancing ou encore In Dreams ont une forte dimension mélancolique, qui ne permet certes pas de grimper aux rideaux, mais qui garde toute sa place lors des longues soirées d’hiver. Au-delà des pickings et autres tappings propres à Ben Howard, il est très clair que les autres morceaux de l’album ont une dimension pop plus affirmée, notamment sur She Treats Me Well ou Rivers in Your Mouth. Le violoncelle d’India Bourne est par ailleurs étonnamment peu audible, à se demander s’il est présent.

Au final, l’ensemble sent la rupture, la tristesse et n’adopte des rythmes un peu plus enjoués qu’à de rares occasions. Il n’en reste pas moins que Ben Howard garde le sens du rythme qui a fait son succès, y compris sur cet album plus mélancolique, mais également plus pop que son prédécesseur. Il faudra par conséquent l’écouter plusieurs fois pour savoir l’apprécier, le décortiquer scrupuleusement afin qu’il prenne sa place dans votre discothèque. Reste à voir ce que ces titres peuvent donner sur scène, et je reste persuadé que le jeune homme a encore de quoi nous surprendre…

i_forgot_where_we_were_packshotTracklist

  1. Small Things
  2. Rivers in your mouth
  3. I forget where we were
  4. In dreams
  5. She treats me well
  6. Time is dancing
  7. Evergreen
  8. End of the affair
  9. Conrad
  10. All is now harmed

icone du site suivant Site officiel de Ben Howard
icone myspace MySpace de Ben Howard
icone facebook Page Facebook de Ben Howard