On peut dire que le dernier album de K’s Choice a séduit l’équipe. A tous ceux qui souhaitent s’en faire une idée, trois de nos rédacteurs, Petit Nounours, Suke et Yo, vous livrent, chacun leur tour, leurs impressions.

L’avis de Petit Nounours :

K’s Choice, c’est un peu mes premiers émois musicaux et cela me fait toujours un petit quelque chose quand le groupe sort un nouvel album. J’y prête donc toujours une oreille attentive.

K’s Choice a toujours voyagé entre la pop et le rock au gré de ses envies et on aurait pu penser qu’au fil des ans, le groupe se calmerait. Mais c’est tout le contraire qui se passe avec The Phantom Cowboy où les guitares sont très présentes et bien mises en avant. C’est sans doute l’album le plus rock de Sarah et Gert Bettens, ce qui n’est pas pour me déplaire, j’ai toujours eu une petite préférence pour leurs titres plus énergiques.

L’album regroupe de nombreux hymnes comme Woman ou encore Come Alive, qui sont taillés pour le live et qui donnent juste envie de pogoter et de reprendre le refrain en chœur avec le groupe. L’album n’est pas que rock brut, on y retrouve aussi des petits titres épidermiques qui donnent le frisson comme We Are The Universe.

The Phantom Cowboy est plein de bonne énergie positive, il donne la pêche pour le reste de la journée. K’s Choice est au top de sa forme et comme le dit l’adage, c’est dans les vieux pots belges qu’on fait les meilleurs morceaux rock !

L’avis de Suke :

J’avais laissé Sarah Bettens et les “ooh ooh” envoûtants de I’m Not An Addict, au creux de mon adolescence. J’y revenais de temps à autre, un peu nostalgique, et j’y retrouvais à chaque fois une sensation presque intacte.

J’avais donc hâte de découvrir le dernier opus du groupe K’s Choice intitulé The Phantom Cowboy. A la première écoute, je suis saisie par la voix de la chanteuse, qui a toujours le même effet. Celui de me replonger dans une série de ressentis un peu lointains. Cette voix androgyne, qui se casse par moment, fait la couleur des morceaux du groupe depuis plusieurs décennies. Je suis surprise, saisie puis emportée par les guitares et les rythmiques qui sont mises à l’honneur dans cet opus. Il y a de l’énergie brute dans le son qui nous est proposé. Mention spéciale pour le titre Woman, particulièrement efficace, probable futur tube. En onze titres et presque trente minutes, le groupe plante un décor solide. Les morceaux sont enrobés d’une instrumentation résolument rock. L’album se goûte d’une traite, facilement, peut-être un peu trop. Il me manque un peu cette touche de douceur et de mélancolie qui faisait s’envoler mon esprit d’adolescente.

Pour les amateurs de rock féminin efficace et dynamique, à écouter les cheveux au vent dans une décapotable sur une route californienne, cet album répondra sans aucun doute à vos attentes. Pour les amoureux du groupe, sachez que rien que pour la voix de Sarah Bettens, cet album vaut largement le détour.

L’avis de Yo :

Comme Suke, j’étais amoureux de la voix rocailleuse de Sarah Bettens. J’avais alors une quinzaine d’années, et les paroles comme la progression d’accords de Not An Addict marquaient d’une pierre blanche une époque entière. A la fois nostalgique, curieux et un peu méfiant, j’ai donc abordé ce nouvel album de K’s Choice avec circonspection.

A la première écoute, force est de constater que le groupe n’a rien perdu de son énergie malgré ses vingt ans d’existence. Les deux premiers titres As Rock And Roll As It Gets et Woman sont rythmés par des guitares et une voix rugueuses qui rendent le groupe reconnaissable entre mille. Le son n’a pas vieilli, pas plus que les envolées rythmiques qui font de cet opus un retour vers le futur musical, à l’instar du titre Private Revolution. Le rock n’est pas mort, loin s’en faut et cet album le prouve.

Cela dit, et même s’il est de très bonne facture, The Phantom Cowboy ne reste que très peu en tête, notamment en raison de l’absence d’un véritable titre phare et de sa durée éclair d’une trentaine de minutes. Il ravira les fans de la première heure qui retrouveront ici les ingrédients qui ont fait le succès du groupe, mais il peinera à conquérir de nouveaux auditeurs, qui n’y entendront qu’un son venu d’un passé qu’ils n’ont pas connu et qui ne réveillera pas la fibre nostalgique qui sommeille en eux.

Les K’s Choice seront en concert en France, le 3 novembre à Strasbourg, le 4 à Paris et le 5 à Lille.

Tracklistunnamed

  1. As Rock And Roll As It Gets
  2. Woman
  3. Perfect Scar
  4. Private Revolution
  5. We Are The Universe
  6. The Phatom Cowboy
  7. Bag Full Of Concrete
  8. Come Alive
  9. Gimme Real
  10. Down
  11. I Was Strong About Everything

 

icone page web Site officiel de K’s Choice
icone facebook Facebook de K’s Choice
icone twitter Twitter de K’s Choice
icone wikipedia Page Wikipédia de K’s Choice