C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai découvert le nouvel album de Luke. La dernière fois que j’avais ressenti une sensation aussi forte en écoutant un album c’était pour J’accuse de Saez. C’est le genre d’album qui redonne foi dans le rock français.

Le style est typique et rend compte d’un certain regard sur le monde. Les petits et grands défauts de nos sociétés à la dérive sont passés au crible et disséqués avec poigne et sincérité. Au fil des onze titres de l’opus, les guitares rugissent, la voix se fait intense, à la fois mélodique et hargneuse. J’ai eu des frissons à plusieurs reprises en écoutant les textes et les mélodies de cet album.

On est saisi au vol dès le premier morceau, intitulé Warrior. Les textes sont sincères et puissants et les guitares oscillent entre mélodies et vrombissements. Toujours un peu sur le fil, toujours entre défi et critique acerbe, on se laisse porter par le rythme funky de J’veux être un héros. Il y a des hymnes du même acabit qu’Un Jour En France de Noir Désir dans ce disque, notamment l’excellent Quelque part en France, qui nous plaque presque au sol tellement il est criant de vérité. On est touchés en plein cœur par Rêver tue et Discothèque. L’écoute se termine sur le déchirant Solitaire, laissant un écho de vibration au creux de la poitrine.

Luke livre là un album fort, puissant de vérité et d’énergie. Il est bon de retrouver cette fougue en 2015. Je n’ai qu’un mot à dire : Merci.

Tracklist :

  1. Warriorcover_luke_album_pornographie_facebook
  2. Rock’n’Roll
  3. Des Marchandises
  4. Indignés
  5. J’veux Etre Un Héros
  6. C’est La Guerre
  7. Quelque Part En France
  8. Rêver Tue
  9. Pornographique
  10. Discothèque
  11. Solitaire

favicon du site suivant Site officiel de Luke
icone facebook Facebook de Luke
icone youtube Luke sur YouTube