On avait découvert Seinabo Sey lors de sa prestation impressionnante au festival Rock en Scène 2015. On a eu la chance d’écouter en avant-première son premier album intitulé Pretend, qui sort ce vendredi 23 octobre 2015. Suédoise d’origine gambienne, Seinabo Sey manie rythmicité et mélodie avec une aisance à couper le souffle. Entre Woodkid et Morcheeba, elle enveloppe l’électro d’une touche de soul et crée un univers définitivement séduisant.

L’écoute s’ouvre sur le tubesque Younger suivi du titre qui donne son nom à l’album, le dynamique Pretend. La voix est maîtrisée, tire vers le R’n’B, l’instrumentation est précise et claire. Un piano mélancolique ouvre Poetic, véritable ode à l’écriture. Pretend est de ces disques qui s’écoutent aussi bien dans une ambiance tranquille chez soi, que remixé en version rapide, en soirée. Alicia Keys n’est pas loin dans les montées d’octaves de la voix. Hard Time est un autre titre au pouvoir envoûtant. Déjà présent sur le premier EP, le morceau, porté par les percussions, emporte le corps et l’esprit. On poursuit sur Easy qui débute a cappella et démontre la qualité vocale de la désormais diva Seinabo Sey. Les notes cavalent sur le clavier et enivrent littéralement l’auditeur. Words sort les accords de cordes et continue un propos qui prend de l’ampleur tout au long de l’album.

Sorry se fait sombre et doux à la fois. Le titre vient taper au fond de la cage thoracique. On change d’ambiance sur Who et ses accents pop/électro/R’n’B. On entre au cœur de la soul avec Still, doucement agrémenté d’arpèges de guitare, légers et aériens. L’atmosphère reste au recueillement sur You. Seinabo Sey connait ses classiques et les marie remarquablement bien à la musique actuelle. Ruin est l’avant-dernier morceau et plonge dans une pop douce et mystérieuse. On termine l’écoute et le voyage sur Burial, hymne symphonique aux tendances gospel.

Seinabo Sey livre là un album léché, rempli de mélodies, de rythmes et d’un chant d’une qualité rare. Avec Pretend, on assiste à la naissance d’une diva qui tient autant de Shirley Bassey que de Beyoncé. À découvrir d’urgence.

Tracklistunnamed

  1. Younger
  2. Pretend
  3. Poetic
  4. Hard Time
  5. Easy
  6. Words
  7. Sorry
  8. Who
  9. Still
  10. You
  11. Ruin
  12. Burial

 

icone page web Site officiel de Seinabo Sey
icone facebook Facebook de Seinabo Sey
icone twitter Twitter de Seinabo Sey
icone soundcloud Soundcloud de Seinabo Sey
icone deezer Écouter Seinabo Sey sur Deezer
icone youtube Seinabo Sey sur YouTube