Il est dimanche moins-deux, vous cherchez un son un peu soul, un peu groovy, un peu jazzy ? J’ai ce qu’il vous faut ! Voici venu Carré Court. Une fille au chant, Julie Crouzillac, qui offre une voix suave et sensuelle, qui évoque un peu Amy Whinehouse. Un garçon à la guitare, Emilien Gremeaux qui nous emmène dans les sixties avec des mélodies et des riffs qui tirent autant du côté de la soul que du rocksteady.

Leur premier EP, sobrement intitulé N°1, distille quatre titres léchés, mélodiques et maîtrisés. Le duo originaire de Limoges avait déjà été repéré durant l’édition 2015 du Printemps de Bourges. L’esthétique est classieuse et évoque Bardot, ou Bonnie & Clyde. L’ensemble est construit et agréable, tout en laissant transparaître une force et une intensité intéressante. L’EP est réédité le 14 avril, c’est l’occasion de découvrir leur univers.

Image de prévisualisation YouTube

Ils reviennent sur la scène du Printemps de Bourges le 14 avril, puis seront le 15 mai à l’Imaginarium festival à Compiègne, le 17 juin au festival Le Grand Unisson à Orléans et aussi le 21 juin à Limoges pour la Fête de la Musique.

Tracklist

  1. When somebody says
  2. I don’t care
  3. Baby you don’t mind
  4. I said

favicon du site suivant Site officiel de Carré-Court
icone facebook Facebook de Carré-Court
icone twitter Twitter de Carré-Court
icone bandcamp BandCamp de Carré-Court
icone instagram Instagram de Carré-Court
icone youtube Carré-Court sur YouTube