Afin de patienter jusqu’au 23 juin, Solidarité Sida a organisé le 8 juin une conférence de presse en présence de plusieurs artistes et partenaires de Solidays 2017. C’était l’occasion pour Désinvolt d’avoir en exclusivité les nouveautés de l’année et d’échanger avec des artistes et bénévoles, et l’édition 2017 s’annonce pleine de surprises !

Il y avait du beau monde pour lancer cette 19ème édition de Solidays ; sur scène Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Ile-De-France, partenaire principal du festival et acteur majeur de la lutte contre le VIH/SIDA, Luc Barruet, directeur et fondateur de Solidarité Sida, MC Solaar, parrain d’honneur du festival depuis de nombreuses années ; et dans le public certains des artistes que nous aurons le plaisir d’écouter les 23, 24 et 25 juin sur l’hippodrome de Longchamp : Féfé, Broken Back, quelques membres du groupe La Femme et le leader du groupe The Dizzy Brains, nouveauté de l’année tout droit venue de Madagascar.

Sur les 36,7 millions de personnes qui vivent avec le VIH à travers le monde, 150 000 personnes en France, dont 30 000 qui l’ignorent, seulement 50% des personnes ont accès aux antirétroviraux. De nombreux progrès ont été réalisés depuis des années : du controversé projet de vaccin contre le VIH aux 97 millions d’euros consacrés depuis 1992 à des actions de sensibilisation, de prévention et d’aides aux malades, la lutte se poursuit.  En exclusivité, on apprend qu’un nouveau plan de la région IDF sera dévoilé début juillet, avec comme mesure phare, la distribution de 10 000 auto-tests gratuits.

La culture est un ciment puissant” comme le cite Mme Pécresse, c’est pourquoi Solidays reste un des événements majeurs pour la lutte contre le VIH en permettant de collecter de nombreux fonds et de mener des actions de sensibilisation auprès d’un large public. Ces fonds seront redistribués aux associations avec lesquelles Solidarité Sida est partenaire. Dans une philosophie d’accessibilité pour tous, Luc Barruet précise que le pass jour du festival à 39 euros n’a pas augmenté depuis 15 ans. Et en parlant d’accessibilité, le festival mettra d’ailleurs l’accent cette année sur l’accès aux personnes en situation de handicap, avec notamment des prêts de fauteuils et des conférences traduites en langue des signes et pour simplifier la vie des festivaliers, les boissons et la restauration seront accessibles par paiement sans contact.

Luc Barruet rappelle que le festival est avant tout un “outil pour porter la bonne parole“. De nombreuses initiatives ont lieu durant les trois jours avec l’Hommage aux Militants le dimanche à 15h30 sur la scène Paris, le Village Solidarité avec la présence d’associations engagées pour différentes causes comme La roue tourne qui combat les clichés sur les sans-abris et travaille sur la dignité et l’empathie, la Cérémonie contre l’Oubli le dimanche à 18h sur la scène Paris, l’Hommage aux Bénévoles le samedi à minuit sur la scène Paris, des conférences de presse, et évidemment de nombreux concerts !

En exclusivité il nous livre ses coups de cœur musique de l’année avec The Bloody Beetroots et Ko Ko Mo, groupe de rock ayant débuté dans le métro et poussé par le président d’honneur de Solidarité Sida, Antoine De Caunes.

MC Solaar, parrain depuis 1994, sera présent sur le festival qu’il décrit comme ayant “un supplément d’âme” et comme un “lubrifiant didactique” et durant lequel il aime passer du temps avec les bénévoles. Féfé signe pour la troisième fois pour ce festival “bon enfant” où il avait commencé par faire la première partie de -M- et se produira le samedi 24 juin. La Femme se réjouit déjà à l’idée de se produire sur scène le 23 juin dans l’objectif “d’éradiquer cette saloperie une bonne fois pour toutes”. Pour Eddy, le leader malgache de The Dizzy Brains, participer à Solidays est un honneur et l’espoir de pouvoir aider son pays dans lequel le SIDA est encore très méconnu, et parfois considéré comme une maladie qui se transmet comme la grippe. Broken Back, qui était à l’honneur l’an dernier, est fier de pouvoir revenir cette année partager l’insouciance et la bonne ambiance du festival ! On a hâte !

Après la diffusion d’extraits des clips des artistes présents, pour nous mettre l’eau à la bouche, les animateurs de la conférence nous laissent la parole et c’est l’occasion pour Lucas Nunez  Ritter de La Femme de demander en toute franchise si la qualité des préservatifs donnés gratuitement à l’effigie des artistes seront de bonne qualité, ce qui clôturera la conférence avant les séances photos et échanges avec les artistes et bénévoles.

L’occasion pour moi de poser quelques questions à Eddy de The Dizzy Brains sur son groupe et son combat. A quatre sur scène, le jeune groupe malgache joue depuis deux ans un rock qu’Eddy définit comme brut. Celui-ci tire ses influences dans le punk-rock anglais, les Sex Pistols, les Rolling Stones ou encore dépoussière un vieux classique du rock français avec Les Cactus de Jacques Dutronc. Après une première prestation en France au Trans Musicales 2015, le groupe se produira le vendredi 23 juin sur l’hippodrome de Longchamp et ça s’annonce explosif. Au-delà de leur prometteuse carrière musicale, Eddy me fait part de la signification très forte pour le groupe de participer à Solidays. Le VIH est encore trop méconnu à Madagascar, le test coûte cher et reste peu accessible, le sujet est encore tabou à de nombreux endroits. Des initiatives locales existent comme l’équivalent de Solidays malgache, le festival Libertalia, mais le groupe espère encore toucher plus fort en participant à Solidays, pour le plus grand bonheur des festivaliers. On leur souhaite beaucoup de succès !

Et si vous hésitez encore à y aller, allez écouter les “big beat” de The Prodigy, la poésie de Gaël Faye ou encore Vickie Chérie et Leo Bear Creek et leur électro mignonne pour reposer vos tympans le vendredi 23 juin. Venez planer au son de la trompette d’Ibrahim Maalouf, des basses d’Archive et vibrer au fil des punchlines de Kery James le samedi 24 juin et pour les mélomanes du dimanche, venez le 25 juin dansez aux beats de LAMOMALI de -M-, du reggea de Dub Inc entre le rock de Last Train et la voix délicieuse d’Imany.

Il reste des places, alors venez nous rejoindre, on y sera !

 

favicon du site suivant Site officiel de Solidays
icone facebook Facebook de Solidays
icone twitter Twitter de Solidays
icone instagram Instagram de Solidays