Iced Earth était au forum de Vauréal avant son passage au Hellfest. Faute de pouvoir aller à Clisson, nous sommes nombreux à répondre présents pour cette soirée métal.

Iced Earth est un groupe de power métal américain qui combine des genres heavy métal et thrash métal dans sa musique. Iced Earth est l’idée originale du guitariste et compositeur Jon Schaffer, qui a fondé le groupe en 1984. Aujourd’hui, Jon est le seul membre original du groupe, ayant changé plusieurs guitaristes, batteurs et chanteurs. Le chanteur de longue date Matt Barlow a quitté le groupe en 2011, mais un excellent remplacement a été trouvé dans la personne de Stu Block. Ajoutez le son de guitare de Jake Dreyer, la batterie de Brent Smedley et la basse de Luke Appleton et vous aurez une musique digne du métal le plus percutant. Le nouvel album Incorruptible (2017) semble être plus proche de l’Iced Earth des débuts que les enregistrements précédents, ce que les premiers fans apprécieront sans aucun doute.

 

Le set commence avec Conscience, groupe français qui joue déjà depuis 14 ans. Comme ils me l’ont dit, Conscience est plutôt un groupe de première partie, pour chauffer les salles. Ils se sont fait repérer avec leur premier album Half – Sick Of Shadows, une musique que je qualifierais de métal-progressif. Le groupe enchaîne les concerts, puis sort Aftermath Of a Summer Snow (2014). C’est un concept en deux actes, chacun de plusieurs scènes, “révélant un métal mélodique vraiment puissant”.

Sur scène dès les premières notes on voit qu’ils mettent le paquet pour faire honneur à Iced Earth. Les morceaux sont intéressants, Steph DasDrum à la batterie a un rythme de fou, João Pascoal à la basse le suit de près. Les guitares de Thomas Jaëglé et Matt Johansson se font tour à tour mélodiques et hyper puissantes, au riffs percutants et aux solos incisifs. Matthieu Vallé aux claviers est moins expressif que ses acolytes, mais n’empêche que ses notes ravivent le show. C’est un mélange explosif de métal, de rock-progressif et de pop, une musique entre Metallica et The Muse. La voix de Matt est agréable et a de la puissance. Nous aurons même droit à une reprise à leur façon de Staiway to Heaven.  A la fin du set, Conscience est ovationné. Je ne peux que vous conseiller d’écouter leur dernier album, du bon travail soigné et très intéressant musicalement. Allez sans attendre sur leur site !
Voir la galerie complète de Conscience sur Flickr

 

 

 

 

 

 

 

 

Après une courte pause Iced Earth déboule sur scène. Le set commence avec Great Heathen Army, un extrait de leur dernier album, Incorruptible. Et on peut dire que les décibels augmentent d’un ton et demi ! Les stars de la soirée, ce sont surtout les guitares, particulièrement bien servies. Mais il y a aussi le charisme de Stu Block, et sa voix tout à fait impressionnante. Les titres sont heavy avec un chanteur hargneux et théâtral.

 

Bien sûr le groupe nous joue des nouveaux morceaux mais aussi beaucoup des plus anciens, pour la grande joie des nombreux fans. Le concert va bon train, le ton est plutôt speed, les musiciens ont d’une énergie débordante. Dans la salle, les mains et les poings se lèvent. Aucun doute, le public est plus que ravi. Le set se termine sur Watching Over Me, un classique pour Iced Earth. Pour finir, les applaudissements sont largement à la hauteur de ce concert !

Voir la galerie complète de Iced Earth sur Flickr
 

 

 

 

 

 

Site officiel de Iced Earth
icone facebook Facebook de Iced Earth
icone twitter Twitter de Iced Earth

Site officiel de Conscience
icone facebook Facebook de Conscience