Michael Jackson, l’homme de tous les records. 45 ans de carrière, 200 millions de disques vendus. Un phénomène. Qui n’a jamais entendu, chanté, et même dansé sur un de ses titres ?

De la même facon, il était impossible de rater l’annonce de sa mort. Les médias ont relayaé l’info en boucle, tous les journaux télévisés en ont parlé, toutes les radios, chacun y a été de son hommage.

Ce n’est pas le premier dont on célèbre la disparition en public, me direz vous… Loin de moi est l’envie de rentrer dans ce débat qui tend à savoir si un tel tapage est bon ou pas. Là où tout ca m’épate, c’est quand on regarde ça depuis internet.

Oui, Michael Jackson n’aura pas été le mort premier à faire pleurer les foules et à captiver l’attention de tous les médias.

Là où il innove, c’est qu’il est le premier mort à faire trembler le web.

Le grand soir

Tout a commencé le 25 juin au soir, avec le site TMZ qui a été le premier à annoncer à la mort du chanteur, alors que tous les autres sites se contentaient de relayer l’information de base “Michael Jackson a été amené aux urgences”. Devant le nombre de visiteurs, le site s’est écroulé. Il a été rapidement suivi par le site de LA Time. Plus de 2 millions de page vues en une heure, alors qu’en temps normal, ce chiffre est à peine atteint en un mois !

Sur Yahoo News, l’article annonçant l’hospitalisation du chanteur a été visualisé plus de 800 000 fois en moins de 10 minutes. S’il n’est pas tombé, leur site a atteint ce jour là le nombre record de 16,4 millions de visiteurs. Le précédent record, de 15,1 millions de visiteurs, datait de la dernière élection présidentielle américaine.

Puis le tour est venu de Twitter, le site de micro-blogging. Le plus grand pic d’activité depuis l’élection de Barack Obama, si bien que le site a été indisponible plus d’une heure, avant de revenir allégé de son moteur de recherche. 15000 nouveaux tweets toutes les 20 secondes lors des premières rumeurs, avant de redescendre à 1500 lorsque le décès a été officialisé. Au final, un quart des messages du 26 juin parlaient de Michael Jackson.

Sur Wikipedia, les membres se sont fait la guerre, tentant d’éditer la page de l’artiste pour annoncer son décès. En premier !

Facebook a mal pris lui aussi l’avalanche de mise à jour de statuts de gens voulant rendre hommage à Michael Jackson. Les groupes de fans ont aussi été pris d’assaut.

Pour vous dire, même Google a tremblé. Le nombre de recherches “Michael Jackson” ayant tellement grimpé qu’ils ont cru à une attaque.

La suite ?

Les deux semaines suivantes ont été un peu plus calme. Le battage médiatique a continué bien évidemment. Mais son intensité est redescendue.

Pourtant, a titre posthume, Michael Jackson est maintenant le premier artiste a avoir vendu plus d’un million de titres en téléchargement légal en une semaine. Et il a placé la barre très haut : 2,6 millions de titres téléchargés en sept jours entre iTunes et Amazon ! Les deux albums les plus téléchargés sont de lui, ainsi que 8 des 10 titres les plus populaires.

Même les stars, comme Madonna ou Britney Spears, défilent sur Twitter pour y laisser leur hommage, et les jeux s’organisent à la mémoire du chanteur.

De son coté Last.fm le recense comme le chanteur le plus écouté depuis deux semaines (150 000 auditeurs, 2,8 millions de titres écoutés, 8 des 10 titres les plus populaires sont de lui). Cela faisait des années que Radiohead et Coldplay faisaient seuls course en tête.

Rebelotte ?

Ne manquait plus alors que l’enterrement de Michael Jackson, et surtout la cérémonie d’hommage pour boucler la boucle. Elle a eu lieu le 7 juillet.

On aurait pu penser que cette fois, comme c’était quelque chose d’organisé, de planifié, aucune secousse n’allait se faire sentir sur le net. En effet, toutes les chaines de télévision l’ont retransmis en direct. Pourtant, des millions de personnes ont choisis de la suivre, et surtout de réagir, sur internet.

Plus de 10 millions de personnes ont suivis le flux vidéo du site de la CNN.

Facebook a atteind des pics de plus de 6000 commentaires par minute. Au total, plus de 750000 personnes ont mis à jour leurs statuts au cours la cérémonie, et plus de 800000 ont offert le gant de Michael Jackson comme cadeau virtuel.

Pourtant cette fois, les géants du web ont résisté. Même si le trafic a été fortement ralenti par moment, ils avaient prévus les choses.

Obama avait frappé un grand coup en réalisant un énorme buzz lors de son investiture, mais jamais un évènement n’avait eu une telle ampleur sur internet.

Michael Jackson, l’homme de tant de records, a réussi à faire tomber internet.