Il en va de ces airs qui collent aux oreilles pour finir par tourner en boucle sur le bout de la langue, ce Around the world “vocodé” (voix humaine déformée electroniquement) est de ceux-là. De la race des tubes qui marquent leur époque, précurseurs, les Daft Punk posent avec ce son les bases de la french touch. Avec juste ce qu’il faut pour faire bouger les têtes, une ligne de basse, une rythmique efficace et ce lancinant gimmick Around The World se répétant presque de façon continue.

Ce titre colle à la peau, il sort en 1997 sur le premier album du groupe Homework. Berceau de l’électro rock, il introduit au grand public ce qui sera dorénavant une composante majeure de la scène musicale. Les Daft Punk apparaissent alors aux yeux du monde, casqués et costumés, une façon originale pour Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo de contrôler (et cultiver…) une notoriété d’artistes indépendants du tout-star-système naissant.

Le succès de cette chanson tient aussi à son génial clip, réalisé par Michel Gondry. On retrouve des groupes d’hommes ou de femmes robotisés, synchronisés à chacune des pistes jouées sur le morceau, le tout se produisant sur un vinyle censé représenter la chanson elle même. La réussite est évidente, le clip scotche littéralement. Les chorégraphies collent parfaitement, et entre elles et avec le son, l’univers de Michel Gondry apporte une réelle plus-value au travail des deux musiciens. La réalisation du clip, trop souvent réduite à une approche commerciale, prend ici un réel poids dans la création, faisant partie intégrante de l’œuvre. Il s’imprime dans nos rétines comme nos tympans encaissent les vibrations électroniques des Daft Punk. “Around the world, around the world…”

Daft Punk sur Wikipedia
Daft Punk sur MySpace
Around The World sur Deezer
Le site officiel de Daft Punk