En m’intéressant à ce festival, dont les dates couvrent toute la France. Je m’attendais à des surprises, et j’en ai eu. Positives de la première interprète, et des sublimes jumelles qui l’ont suivie. et négatives de la “tête” d’affiche qui musicalement parlant a su imposer son style, mais a offert un set bien trop court.

Je vais donc présenter les trois noms de la soirée aux Trinitaires de Metz, qui étaient “vide”, mais où le public était en phase.

ÓLÖF ARNALDS

Cette jeune islandaise, ce fut mon coup de cœur de la soirée, sa voix légère, enivrante, pas tout à fait sûre. Des expressions naturelles, pas vraiment de jeu de scène, aucune prétention, et pourtant j’étais conquis. Une prestation simple, alternant entre guitare et ukulélé (je crois) et chant dans une langue qu’on ne comprend pas, mais qu’on ressent. C’est ça aussi la musique pour moi, quand tu ne comprends pas un mot mais pourtant tu ressens l’émotion partagée par l’artiste, et toi et lui vous parlez un même langage, celui du cœur. Oh je vous vois venir, non je suis pas tombé amoureux (bon un peu quand même) mais c’est aussi ça qui me fait me trimballer de scène en scène, la magie des rencontres. Et la simplicité a du bon dans ce cas, du très bon, je vous encourage à la découvrir, à l’écouter, et à savourer.

Taxi Taxi

Quand on me dit que la musique transforme les personnalités, donne des ailes, donne des envies, ou des trucs du genre, je suis ce genre de personne à répondre “Mais bien sûr”, et d’un coup je me retrouve face à ces deux jumelles suédoises, d’une timidité craquante, s’exprimant de manière fébrile, et qui dès qu’elles prennent le micro charment leur public. L’énergie les envahit, et le plaisir s’en ressent. L’une au clavier/accordéon, l’autre à la guitare. Les petites prises de paroles incertaines ne font que renforcer la fragilité des personnages, et charment le public. Deuxième coup de cœur de la soirée, et fin des émotions.

Lonelady

La tête d’affiche, signée sur le label Warp. On en parle dans la presse, on l’encense. Et pourtant j’ai été déçu. Je me dis que c’est la salle, le public mollasson, l’effet “date de province” mais non, j’ai bien été déçu. De la formation le batteur m’a impressionné par son énergie, le cœur qu’il mettait à l’ouvrage, et l’expressivité.

Mais un set trop court, plus court que la mise en place presque (pour dire). L’artiste envoie, gratte, envahit la salle qui ne suit pas. Après quelques chansons, fin du show, les lumières se rallument et moi j’attends le rappel qui ne viendra pas. On est aux Trinitaires, à Metz, presque en Allemagne. Mais pourtant Mono il y a une semaine avait rempli la salle, assuré un set efficace, digne du groupe. Donc le rock ne serait pas mort ?


L’album photo du concert

Lonelady on Myspace
ÓLÖF ARNALDS on myspace
TAxi Taxi on Myspace

Et en bonus une vidéo d’une chanson de OLÖF ARNALDS :