Cela fait vingt ans que Marcel et son Orchestre secoue le microcosme des biens pensants du rock français avec ses albums aux titres à l’humour douteux et son look, sponsorisé par Emmaüs, tout droit sorti du carnaval de Dunkerque (bon ça, c’est normal, c’est leur coin). Mais en cette année 2012, les sept petit gars ont décidé d’arrêter pour passer à autre chose, se consacrer à d’autres projets, à leur famille…

Cependant, un ch’tit, ça ne se refait pas et dans leur générosité toute nordiste, les Marcels nous offrent un dernier double CD pour finir en beauté avec classe et panache. Deux CD à l’univers bien différent : une face A avec des nouveaux titres et une face B avec les morceaux phares du groupe réorchestrés.

Face A : Dans la joie jusqu’au cou…

A l’heure où les notes à trois lettres sont à la mode et au cœur de l’actualité, Marcel et son Orchestre brandit fièrement son triple D de la Danse, de la Déconne, de la Dénonce durement acquis. Et c’est dans cet esprit que les Marcels proposent ce Dans la joie jusqu’au cou… qui est dans la droite ligné des précédents : du Marcel et son Orchestre 100% Picon-bière !

Les Marcels ont toujours aimé s’inspirer du rock’n’roll, de la variété pour donner une touche très personnelle à leur son. Cette fois ci, ce sont les sixties et le rock’n’roll d’Elvis qui en prennent un coup et passent à la moulinette du punk-ska des nordistes. Comme toujours le groupe navigue, avec humour et bonne humeur, entre poésie loufoque et attendrissante (Cerf-Volant), chansons contestataires (Le Chômage), chansons d’amour et considérations métaphysiques sur la vie de tous les jours (Normal Man).

La Face A est agrémentée d’une très bonne reprise punk des Singes du grand Jacques.

Face B : Tous les coups sont permis !

Ici rien de nouveau sous le chaud soleil boulonnais, à part C’était pas ton jour, tous les titres sont des grands classiques des Marcels. A lieu de faire un best of tout bête, le groupe nous propose une réinterprétation et une réorchestration de ses morceaux phares.

Bon, pour les fans hardcore qui ont déjà vu Marcel et son Orchestre en version acoustique, rien de bien nouveau. Mais c’est toujours jouissif d’écouter les Marcels réinventer leurs titres et leur donner une nouvelle jeunesse.

Les Marcels c’est bientôt fini mais pour qu’on puisse se consoler (un peu), le groupe nous offre un joli cadeau d’au revoir avec ce Dans la joie jusqu’au cou… Tous les coups sont permis !. Maintenant il ne reste plus qu’à aller les voir une dernière fois en concert pour un dernier ” Meuh, Meuh” d’adieu….

Tracklist :

  • Face A : Dans la joie jusqu’au cou…
  1. L’amour dans le nord
  2. Je sais pas faire autrement
  3. Cerf-volant
  4. Le chômage
  5. Si ça tombe
  6. Le slow
  7. Je veux m’amuser avec toi
  8. Les frites
  9. Normal man
  10. Les singes
  11. Une journée à la mer
  12. A qui cela profite
  13. Si jamais t’avoues
  14. Trapèze volant
  • Face B : Tous les coups sont permis !
  1. Qu’est ce qu’il a de plus que moi
  2. La voix d’Alice
  3. Les neurones à crêtes
  4. Brrr (au début elle est froide !)
  5. Fuite de fantaisie
  6. La 7ème compagnie en Jamaïque
  7. Bonne fête maman
  8. La complainte de la ménagère
  9. Nadia
  10. Dédé
  11. C’était pas ton jour
  12. Procebal

favicon du site suivant Site officiel de Marcel et son Orchestre
icone myspace MySpace de Marcel et son Orchestre
icone facebook Page Facebook de Marcel et son Orchestre
icone deezer Écouter Marcel et son Orchestre sur Deezer