On attaque la journée avec énergie ! Le groupe Backstage Rodeo réveille le festival avec son rock à la The Hives ! Ça bouge dans tous les sens, on sent la motivation du groupe. Ensuite Odezenne calme un peu le jeu mais pas trop. Ce groupe de rap originaire de ma région bordelaise, qui monte de plus en plus dans le milieu, accompagné d’une danseuse, a offert une prestation sans faute avec énergie et bonne humeur.

Au tour de We Are Promised Jetpacks, et là tu poses ton cul dans l’herbe et tu profites d’un moment d’évasion ; c’est typiquement le genre de groupe que j’aime écouter quand j’ai envie de me mettre au calme, une bouffée d’air dans ce festival.

Place à Citizens, groupe de rock UK, enfin rock j’aurais dit pop UK, pas assez pêchu pour du rock, c’était cool, sans plus, mais un grand BIG UP au chanteur qui portait un T-shirt “Death to Guetta“. Maintenant regardons un spectacle de poupées… Ah oui, nous sommes en présence des Puppetmastaz et je dois avouer que le show était cool, les chansons aussi, c’était sympa et différent de ce qu’on peut voir, je ne m’y attendais pas et j’ai été agréablement surpris par cette découverte.

Difficile de passer après eux, c’était le cas pour Foreign Beggars qui nous proposait un rap dubstep (tout ce que j’aime), bref pas besoin de vous faire un dessin ce n’est pas du tout ma tasse de thé. A partir de ce moment de la soirée, tout est exponentiel, plus ça avance plus c’est bon!

Selah Sue nous fait groover au rythme de ses chansons, c’est énergique, ça donne la pêche et tout le public du Garorock bouge ! Mais ils n’ont pas fini de bouger, viennent The Specials, les papys du ska, et là tu prends une claque car malgré leur âge avancé ils nous offrent un concert plus qu’énergique, et en parlant d’énergie on ne s’arrête pas là ! Pas le temps de se remettre de ses émotions que The Hives déchainent tout sur leur passage, les anglais font vibrer la scène, ça saute dans tous les sens, ça bouge partout et le public est en délire ! Sous leurs déguisements de gentlemen ce sont de vraies bêtes de scène !

Toujours pas le temps de souffler, à peine terminé avec The Hives que tu retournes en adolescence avec NoFx et là pour moi c’était le pied, le groupe qui m’a accompagné toute mon adolescence avec ma planche à roulettes est devant moi, avec toujours autant de bêtises à raconter et de tubes à jouer. Ils ont toujours la patate, la bonne humeur (même quand on leur jette des chaussures dessus) et quatorze ans d’âge mental.

Après avoir pogoté comme un malade, tu te retrouves devant quatre gars avec des platines, et là tu te dis ” Pouah je vais me faire chier… ” Et bah non les mecs de C2C, petits frenchies quatre fois champions du monde de DMC (Disco Mix club) te font groover les platines et c’est que du bonheur ! Une démonstration de technique géniale qui pourrait faire changer d’avis sur les DJ n’importe qui. En parlant de DJ, c’est un DJ set de Bloody Beetroots qui conclut cette soirée et là c’est l’explosion dans le public, tout le monde danse, en transe, on se croirait presque en boite de nuit.

 

Parallèlement et comme vendredi soir, sur la scène du Trec on retrouve les artiste suivants : K-ohm, Vörse, Radio Bomb, Reversatile, Mr magnetix, La Fine Equipe, Christine, Bar 9, Bar Noise et Tha Trickaz.

Voir la galerie complète sur Flickr

favicon.png Site officiel du Garorock
icone facebook Page Facebook du Garorock
icone twitter Twitter du Garorock