C’est un live report un peu à l’arrache, que je vous propose, un live report sans photos live….  mais un live report quand même.

Mardi 9 octobre, Refused s’emparait de la scène du Bataclan pour offrir un show à la mesure de leur rage après une reformation aussi inattendue qu’espérée en janvier 2012 après presque quatorze années d’absence.

                  

Refused ?

Groupe suédois qui s’est imposé sur la scène Punk Hardcore de 1991 à 1998, sur cette période, 3 albums, 400 dates de concerts de par le monde… et signé sur le mythique label Epitaph record (Label de Bad religionMillencolinBouncing soulsPennywiseOffspringsNo FxRancid…). Engagé politiquement, anarchiste, militant des droits des animaux, Refused se sépare à la suite de la sortie de l’album The shape of punk to come contenant l’excellentissime titre New noise, après un concert donné dans la ville de Harrington proche d’Atlanta (USA), stoppé net par les forces de l’ordre au bout de trois chansons….

Malgré cette longue absence, le groupe annonce sa reformation le 9 janvier 2012 pour le festival californien Coachela, suivra une série de festivals dont le Hellfest, les Eurockéennes …

Au travers cette subite reformation, le chanteur Dennis Lyxzen souhaite donner sa chance et défendre en live leur album de 1998 The shape of punk to come

Refused : Comment  retourner le Bataclan quand on a des noms de meubles IKEA ?

Le Bataclan est bondé, il faut le voir pour le croire… Un monde agglutiné, entre les gens munis de places et ceux qui en cherchent désespérément… Ce soir il s’agit bien d’un événement unique, seule date française du groupe Refused, mettant fin à une longue période de silence…

On peut se montrer sceptique par rapport à ce genre de reformation soudaine, en pleine période de “revival”, où pas mal d’anciennes gloires du rock décident de remonter sur scène, pour le meilleur, et pour le pire (et bien souvent pour le pire), comme Marilyn Manson, Guns and roses …. Un rideau masque la scène, traversée par un immense logo au nom du groupe, la lumière diminue…

Débutera un show sans relâche, sans répit, un show puissant, le groupe donne tout !

Pogo, circle pit, un véritable chaos dans la foule subissant les assauts vocaux d’un Dennis Lyxzen au top, véritable show-man, au charisme spectaculaire rappelant les grandes heures d’un Mick Jagger dans un état proche de la transe, à la grande époque des Rolling Stones… Un break léger se fera, lorsque le chanteur affirmera son soutien au groupe punk russe Pussy Riot, et leur condamnation à deux ans d’internement pour avoir chanté une prière anti-Poutine…

Que l’on soit fan, ou non de ce style de musique, on ne peut définitivement pas rester insensible à une telle prestation !

Une véritable gifle d’une heure et demie, qui valait le déplacement, et qui a ravi les fans venus en nombre ! Un grande démonstration de rock !

Setlist :

  1. The shape of punk to come
  2. The refused party program
  3. Liberation frequency
  4. Rather be dead
  5. Coup d’état
  6. Summerholidays vs. punkroutine
  7. The deadly rythm
  8. Hook line and sinker
  9. Circle pit
  10. Protest song’68
  11. Refused are fucking dead
  12. Life support addiction
  13. Worms of the senses / Faculties of the skull
  14. New noise
  15. Tanhauser / Dérivé

C’est par le plus grand des hasards, deux heures après la fin du show, que je croise assis à une table dans un bar Dennis Lyxzen, chanteur et front-man du groupe.

Un mec posé, calme, très amical (loin du cliché de la brute épaisse ou de la rock-star), on prend le temps de le féliciter de sa prestation, et on embraye direct sur la question qui fâche “Avez-vous un album en préparation ? ou est-ce vraiment la fin ?” Dennis lâche un léger sourire en coin, et répond très timidement “non, aucun album en préparation, c’est la dernière tournée, on arrête.”

Et oui, il s’agit bien de l’ultime tournée de Refused, et de ce fait de l’ultime date dans l’hexagone : c’est sans équivoque, une page du punk Hardcore se tourne…. Même si le groupe continuera sur nos platines à hurler le refrain “Refused are fucking dead”… Pour avoir marqué leur temps, et les fans : Refused will fucking still alive !

Site officiel de Refused
icone myspace MySpace de Refused
icone facebook Page Facebook de Refused