A peu près à la même époque l’année dernière, The Coyotes Dessert sortait son premier album, The Wedding, et depuis tout ce temps j’écoute régulièrement cet album. A chaque fois, je me dis qu’il faut vraiment que je me bouge le c*l pour le chroniquer… que c’est quand même une p*bip* de bonne galette qui envoie du lourd.

A chaque écoute, c’est un aller simple pour le soleil écrasant du Nevada d’où le groupe n’est absolument pas originaire. The Coyote Dessert sont, en effet, de Marseille mais ils arrivent à vous faire voyager et à créer une vrai ambiance avec leur stoner-heavy-metal bien maitrisé et efficace.

Dès le premier titre de The Wedding, Roaming, on est propulsés sur la banquette surchauffée d’une vielle américaine en route pour nulle part. On sait déjà que l’on va passer un bon moment avec les quatre petits gars de The Coyotes Dessert. Le groupe ne fait pas dans la dentelle, ni la demi-mesure, les guitares sont tranchantes et la section rythmique tape fort. C’est bon, c’est lourd et ça envoie du pâté. Et parfois, cela va vite, très vite (Devil Dance). Cerise sur le gâteau, le chanteur a une voix puissante et rauque capable de vous donner des frissons (My Belly) ou de vous envoûter (Nostalgia).

The Coyotes Dessert, c’est la bonne surprise de 2014, le genre de groupe que l’on n’attend pas et qui vous met une grosse claque dans la gueule. The Wedding est le style d’album qui ne vous lâche plus une fois que vous avez jeté une oreille dessus.

Tracklist :

  1. Roaming
  2. Spirituality
  3. Devil dance
  4. My Belly
  5. The River
  6. A Lady
  7. Goodbye Letter
  8. Succubus
  9. Nostalgia
  10. Bring Me Down
  11. Apollo Creed
  12. Need A Rescue
  13. Rejunevation
  14. Divine

favicon du site suivant Site officiel de The Coyotes Dessert
icone facebook Facebook de The Coyotes Dessert
icone twitter Twitter de The Coyotes Dessert
icone bandcamp BandCamp de The Coyotes Dessert
icone youtube The Coyotes Dessert sur YouTube