Pour la cinquième édition de Paname Blues Night, le New Morning accueillait ce soir-là trois groupes français : Bo Weavil Band, Blues Power Band et Jesus Volt. Il faisait beau, et cette soirée blues semblait tomber à point.

Bo Weavil n’en est pas à son premier concert. Comme on dit, il a déjà du métier, évoluant en one-man-band, en duo ou en trio depuis 1993, il a partagé la scène avec Ben Harper, les T-Birds ou Betty Lavette. Il vient de sortir un nouvel album, A Son of Pride, un nouveau projet, celui d’un groupe avec des musiciens soigneusement choisis sur la scène nantaise. Bo Weavil Band se compose de :  Matt Fromont au chant, guitare et harmonica, et leader du groupe, Bastien Alzuria à la guitare, Nicolas Mary au clavier, Igor Pichon à la basse, Gilles Delagrange à la batterie et Yvan Tamayo aux percussions. Le groupe nous a montré pour ce début de soirée que leur formation tenait bien la route. Ils ont débuté avec I’m just an animal puis A Time in the Wilderness, des morceaux plutôt calmes plein de groove, les deux premiers titres de A Son of Pride. S’en est suivi presque la totalité de leur album. Malgré quelques petits problèmes techniques qui sont passés presque inaperçus, leur musique nous a transporté dans un blues profond plein de vibrations. La voix de Matt est émouvante, élevée par ses musiciens. Les solos de Bastien sont d’une grande maîtrise. Ce fut un plaisir de les voir jouer. Du blues électrique, du Pulp Blues comme Bo Weavil Band le définit. Excellent groupe que je vous conseille !

Please specify a Flickr ID for this gallery

Après une courte pause, ce fut Blues Power Band qui investissait la scène. Il y avait ce soir-là :  Hervé Joaquim au chant, Pascal Guegan à la guitare, Papygratteux à la guitare, Damien Cornelis au clavier, Nicolas Paullin à la basse et Olivier Bathus à la batterie. Le groupe n’en est pas à ses débuts, déjà 4 albums studio dont Invasion en 2014. Ils ont commencé leur show par Got a New Truck puis The Missing. Ils ont enchaîné sur Marsquake, Tchoga Zanbil et The End, uniquement des titres de l’album Zee de 2009. Du blues Rock’n’roll au blues-rock la prestation était de qualité. Le chanteur aux lunettes noires a une voix puissante. Papygratteux était survolté, il était un vrai spectacle à lui seul, et ses solos de guitare étaient fulgurants. Et puisque que dans l’univers du blues ont aime bien s’amuser entre potes, le groupe avait invité à se joindre à eux, pour deux titres, Roxane Arnal, la chanteuse du groupe Beauty and the Beast. Ils ont accueilli ensuite Mat Le Rouge, saxophoniste, pour deux titre aussi dont Below. La découverte de ce saxophoniste n’a laissé personne indifférent, une puissance musicale exceptionnelle. Ils ont quitté la scène sous une pluie d’applaudissements, on en redemandait ! Très bon concert.

Please specify a Flickr ID for this gallery


La barre avait été placée bien haut pour Jesus Volt, mais restait largement à leur portée. En effet, Jesus Volt s’est formé en 1998, ils ont déjà cinq albums studio à leur actif et de nombreux concerts dont le partage de la scène avec ZZ Top en 2013.  Aux commandes, on a Lord Tracy au chant et harmonica, Jacques Méhard-Baudot à la guitare, Julien Boisseau à la basse et Olivier Hurtu à la batterie. Ils ont déboulé sur scène avec Money Man, un titre de leur dernier album nommé tout simplement Jesus Volt. Le ton était donné, du rock aux influences blues, une voix profonde et gutturale, une ligne d’instruments bien marquée. Lord Tracy rebelle et presque provoquant fait penser à Jim Morrison. Jacques à la guitare est tout à fait bluffant. Les morceaux se sont succédés, les albums Jesus Volt et Vaya Con Dildo étaient à l’honneur ce soir. Il y eut Party, Have A Cookie, 666 Evil Woman, Bullseye et bien d’autres comme Vaya Con Dildo. Jesus Volt c’est du blues revisité à la sauce rock, un mélange détonnant de sons qui viennent de loin et qui vous marqueront à jamais. La preuve qu’en France nous avons des musiciens capables de faire vibrer vos tripes. A écouter et à voir sans modération !

Please specify a Flickr ID for this gallery

Mais la soirée ne pouvait pas s’arrêter comme cela, tous ces enfants du blues se sont retrouvés sur scène pour un dernier morceau bœuf. Paname Blues Night terminait en beauté !

Please specify a Flickr ID for this gallery

 

icone facebook Facebook de Bo Weavil Band
icone youtube Bo Weavil Band sur YouTube
icone soundcloud Soundcloud de Bo Weavil Band

favicon du site suivant Site officiel de Blues Power Band
icone facebook Facebook de Blues Power Band
icone twitter Twitter de Blues Power Band
icone youtube Blues Power Band sur YouTube
icone deezer Écouter Blues Power Band sur Deezer

icone page web Site officiel de Jesus Volt
icone facebook Facebook de Jesus Volt
icone twitter Twitter de Jesus Volt
icone youtube Jesus Volt sur YouTube
icone deezer Écouter Jesus Volt sur Deezer