Je ne sais pas pour vous, mais on reçoit des centaines de mails par jour, la plupart sans intérêt, d’autres qu’on survole. Pas facile dans ces conditions pour un groupe de se faire remarquer et sortir du lot. Jesus is my girlfriend a réussi ce pari avec une accroche fort sympa qui a su susciter ma curiosité. Quelques jours plus tard, ils avaient la sympathie de m’envoyer leur CD, une photo, leur album, un pin’s et un petit mot écrit à la main. C’est rare, c’est classe, ça donnait envie de les découvrir.

Sous ce nom somme toute énigmatique et un brin provocateur, on retrouve un duo, la douce et sensuelle punk Johanna Serville et l’énergique Armand Féret. Dans ce premier album, Storm, place au rock, à l’énergie, à la fougue mais qui donne des sentiments de tension, d’obsession, de sensualité. Surprenante Johanna qui sait à la fois envoyer du lourd, tout en se faisant fragile, accompagnée par un Armand mêlant harmonies pop et jazz à des riffs et solos bien plus rock. C’est un album tout en paradoxe, tout en poésie brutale, qui m’a un peu étonné au début mais que j’ai adopté définitivement à la deuxième écoute.

L’album commence par le titre éponyme Jesus is my girlfriend qui nous met directement dans l’ambiance avec des riffs et une voix entêtante. Un plus pour Woo hoo et Hard enough, qui résument parfaitement le doux-amer de ce duo. Sur Shame et Woman, cela commence doucement pour monter en tension au fil des minutes. Sur le bluesy Vain lullabies, on retrouve de la douceur et la voix obsessionnelle de Johanna. Retour aux sonorités rock sur Kiss me sweet où la musique est en première place, la voix l’accompagnant seulement par moments. Dissonance mélancolique sur Cunt avant de retrouver l’émotion avec High heels et son poétique “I’m good one to fuck, No one to marry…”.  On finit avec le titre qui donne son nom à l’album, à savoir Storm, qui convient parfaitement en clôture d’un album, à la fois mélancolique et tendu, qui donne envie de faire un rappel.

Le groupe a un univers bien à lui vous l’aurez compris, il n’est pas facile d’y entrer à la première écoute, mais lorsque vous vous ouvrez à eux, ils savent vous faire parcourir des sentiments complètement antagonistes et vous donner de l’émotion.

Tracklist

  1. Jesus is my girlfriend
  2. Who hoo
  3. Hard enough
  4. Shame
  5. Woman
  6. Vain lullabies
  7. Kiss me sweet
  8. Cunt
  9. High heels
  10. Storm

Liens complémentaires

favicon du site suivant Site officiel de Jesus is my girlfriend
icone myspace MySpace de Jesus is my girlfriend
icone facebook Page Facebook de Jesus is my girlfriend
icone deezer Écouter Jesus is my girlfriend sur Deezer