Attention, report avec plein d’hémoglobine et de cœurs avec les doigts dedans ! En ce premier vendredi de janvier il faisait froid et on s’est glissé à la Maroquinerie pour se réchauffer auprès de Julia Jean-Baptiste et de The Pirouettes. Voici le récit de nos aventures.

En première partie nous accueillons la belle Julia Jean-Baptiste accompagnée d’un claviériste et d’un bassiste. Le public est présent et réceptif. Elle ouvre son set avec le très sensuel La P’tite Lady, reprise de Vivien Savage. Elle nous emmène au Brésil, et a un petit côté Sophie Marceau dans La Boum. On apprécie Incendie et Confetti. Le tout évoque la musique de Sébastien Tellier avec une voix féminine. C’est langoureux, presque lascif. Le public adhère, ondule au rythme des beats électro et applaudit la prestation. Une artiste à suivre.

Après un bref changement de plateau, la salle est pleine à craquer pour accueillir The Pirouettes. Le public les attend avec ferveur et les appelle avec insistance, le concert commencera donc dix minutes avant l’horaire prévu avec le titre Dernier Métro. Vic porte un haut argenté flashy et Léo un T-shirt blanc normcore au possible. Ils sont visiblement très heureux d’être là et affichent de larges sourires. Le bassiste Jules et le batteur Lewis les rejoignent rapidement. On apprécie la reprise de Marcia Baila des Rita Mitsouko insérée subtilement comme pont dans le morceau. Le groupe poursuit avec Je Nous Vois. Le style est faussement naïf et entièrement décalé. Le public danse avec enthousiasme et, si l’on décèle une certaine fragilité dans les voix solo des deux chanteurs, en duo les vocaux prennent une belle ampleur. On enchaîne avec Signaux dans une ambiance plus rap. Vic et Léo donnent l’impression d’enfants mal à l’aise mais convaincus, à moitié ironiques et à moitié énamourés.

Coup d’Éclat secoue la salle avec des instrus bien électro à l’entrée. Léo sautille derrière son clavier et Vic, ultra féminine, ondule au rythme des basses. On se pose un peu avec Chanter Sous Les Cocotiers. Mais ce n’est que de courte durée car le groupe offre un gros lâchage en fin de morceau avec une rythmique ultra efficace. Vic et Léo nous offrent une petite choré sur L’Escalier avant que Lewis leur batteur, ne se mette à violemment saigner du nez. Il sort rapidement de scène ce qui donne l’opportunité aux deux chanteurs de nous offrir deux morceaux a capella en acoustique. Accompagnés seulement par le ukulélé de Léo, on a droit à une ode aux dimanches matins parisiens suivie de Oublie Moi qui sera reprise en chœur par le public. C’est un très joli moment de partage avec les spectateurs et l’on peut saluer la capacité du duo à rebondir rapidement devant un imprévu.

Lewis revient tout taché de sang sous les applaudissements de la salle et le set reprend avec Grand Bassin. Les effets vidéos et lumineux sont assez intéressants et créent une atmosphère qui sied parfaitement à chaque morceau. Le couple interprète Au Bord De L’Eau pour la première fois sur scène et réchauffe le cœur du public. La basse est omniprésente et le titre finit sur une impressionnante session de batterie qui nous rassure définitivement sur l’état de Lewis. Le set se termine avec Un Mec En Or qui offre à Jules l’occasion de montrer sa maîtrise des machines. Le groupe quitte la scène sous un tonnerre d’applaudissements et le public en redemande. Ils reviennent pour un joli rappel de plusieurs titres. On a droit à un slam des deux tourtereaux enlacés. The Pirouettes signe là une très belle prestation, mouvementée mais assumée. Ils se montrent généreux dans leur ego-trip et font plaisir à voir. C’est frais, décalé et cool à souhait. Pour ceux qui veulent tenter l’expérience ils seront à La Cigale le 11 mai. Et il y a moyen de passer un très, très bon moment.

 

icone facebook Facebook de Julia Jean-Baptiste
icone twitter Twitter de Julia Jean-Baptiste
icone soundcloud Soundcloud de JUulia Jean-Baptiste
icone youtube Julia Jean-Baptiste sur YouTube

favicon du site suivant Site officiel de The Pirouettes
icone facebook Facebook de The Pirouettes
icone bandcamp BandCamp de The Pirouettes
icone deezer Écouter The Pirouettes sur Deezer
icone youtube The Pirouettes sur YouTube