The Temper Trap, c’est ma découverte des Eurockéennes de Belfort, édition 2009. Vous savez, ces groupes dont peu de gens ont déjà entendus parler et qui occupent les petites scènes entre deux gros concerts. C”est rarement désagréable, mais c’est aussi rarement renversant. D’ailleurs, c’était mal parti pour eux. Au début du show, sur la petite scène de la Loggia, il doit y avoir une centaine de personne présentes, et pas vraiment des gens dynamiques. Pause repas ou sieste improvisée allongés sur l’herbe, prévoyant de passer un moment au calme histoire de reprendre des forces pour la suite.

Pourtant une heure après, le devant de la scène était noir de monde, ca s’agitait dans tous les sens, et lorsque le concert s’est terminé, personne ne voulait partir. Réclamant un retour du groupe. L’inconvénient des festivals est bien là. Tout est planifié. Une heure de concert, pas une minute de plus, il est déjà temps de démonter le matériel et de tout installer pour le groupe suivant. C’était touchant de voir ces cinq gus, planqués derrière le rideau, n’en revenant pas d’un tel accueil, et surtout tellement frustrés de ne pas pouvoir profiter d’un tel moment un peu plus longtemps.

Focus sur ces australiens venus envahir l’Europe.

The Temper Trap, c’est un jeune groupe de rock, fondé en 2005 et composé de :

Dougy Mandagi, au chant et à la guitare
Jonathon Aherne, à la basse
Lorenzo Sillitto, à la guitare et au clavier
Toby Dundas, à la batterie

Après un premier EP éponyme sorti en 2006, ils ont commencé à faire parler d’eux en octobre 2008, en mettant le feu lors du Musexpo de Londres, puis en remettant ça en mars 2009, lors du South by Southwest, un festival organisé chaque année au Texas.

La suite, c’est un premier album, intitulé Conditions et enregistré en quatre mois par Jim Abbiss (le producteur des Artic Monkeys, entre autres). Sorti le 19 juin 2009 en Australie, Condition s’est classé 9ème des ventes dès la première semaine. Pas mal pour un premier opus ! Deux singles ont déjà été extrait de l’album : Sweet disposition et Science of fear.

Depuis le mois de mai 2009, le groupe s’est installé à Londres dans l’idée de “passer un peu de temps sur le continent, et essayer de se construire une base de fan”.

Et ils y arrivent ! La BBC les a choisi pour leur top 15 des “sons de l’année 2009”, Conditions doit sortir en Angleterre le 3 aout 2009, et le groupe tourne dans de nombreux festivals européens cet été.

Voilà un groupe qui devrait faire parler de lui, à suivre…

Site officiel
MySpace
Page Facebook
Twitter
Ecouter leur single “Science of fear” sur Spotify
The Temper Trap TV sur Youtube