Si depuis quelques temps, on peut sentir comme un changement de régime dans le métal et le prog en général, il reste encore des groupes qui restent fidèles à leurs habitudes, et je dirais même plus, qui ont pris de bonnes résolutions ! Sonata Arctica continue donc sur l’excellente voie entamée avec leur dernier album Unia en 2007. Leur nouvel album The Days Of Grays est sorti le 18 septembre et constitue la bonne surprise de 2009 en ce qui me concerne (du moins en attendant la sortie du prochain Rammstein dans quelques semaines).

Sonata Arctica est un groupe finlandais de métal symphonique qui connait le succès depuis quelques années pour leurs compositions péchues, riches et très mélodiques. Ce nouvel opus ne déroge pas à la règle, la paire de couilles en plus, oserai-je. Si bien que je n’ai pas encore fini d’écouter l’album pour la première fois tandis que j’écris ces lignes !!

Jusqu’à la moitié de l’album, on a une putain de pêche donc, avec des riffs en palm mutes qui collent à la batterie et qui envoient la purée sur des atmosphères symphoniques qui apportent un certain bien être. Je m’arrête deux secondes, je vais danser comme un con dans mon salon, ne bougez pas…

Où en étais-je ? Après une séance de head banging, on a du mal à reprendre ses esprits. Euh oui donc, attendez, je cherche quelques points négatifs quand même… euh, j’y reviendrai sans doute en fin d’article, parce qu’à part dire que comme d’hab, c’est très flamby, pour l’instant, je n’ai rien qui me vient.

Alors je reprends depuis le départ :

Une intro symphonique qui impressionne, une ligne mélodique pas forcément simple qui dégage une harmonie qui scotche…

Le second morceau “Deathlaura” balance une atmosphère symphonique malsaine qui émeut ; puis les guitares arrivent et on se lâche !! Jusqu’à un petit calme sur lequel une chanteuse (!) place quelques phrases qui sonnent plutôt bien. Puis Tony Kakko prend le relais. Rocks !!

On enchaîne sur un single déjà sorti… Ouais bon je vais pas tout vous raconter ! Vous prenez vos oreilles, vous allez sur le Myspace, sur Spotify ou sur Deezer et vous balancez les watts, tout simplement parce qu’il n’y a que ça à faire !! Et si vous n’appréciez pas, faites un effort et si vous n’aimez toujours pas, get a fuck, allez tous vous faire voir et laissez-moi écouter tranquille !!!

Mouah ah ah, les loups vont venir vous bouffer tout cru ! Vous allez le sentir passer ! Ouah ah ah ah ah ah!!!

L’équipe de désinvolt.fr décline toute responsabilité en cas de folie passagère suite à l’écoute de cet album ou même à la simple lecture de cet article.
Si cela peut vous rassurer (ou pas), AnXesT est encore vivant, en cure de sommeil à délirer sous les effets de la fièvre. Nous espérons qu’il reviendra bientôt (en meilleure forme et avec toutes les cases en place) pour refaire son travail.
Nous vous prions de l’excuser (ou pas) pour la gêne occasionnée.