Slapback, c’est le funk remis au goût du jour, qui a réussi à passer le cap du nouveau millénaire et dépoussiérer le genre .
C’est aussi la preuve que la coupe Afro est toujours à la mode et qu’avec du vieux, on peut faire du neuf voir mieux, du conceptuel!

Un album annoncé comme un disque funk qui, dès les premiers morceaux nous laisse entendre que ce n’est pas aussi simple que ça!
Si bien qu’il sera difficile pour un disquaire de le ranger dans un des ses rayons: Rock, Funk, Hip-Hop, Electro, R’N’B’, Soul ?

Mais Underground Mayhem reste avant tout du bon vieux funk comme le groupe sait en faire depuis plusieurs années déjà (il s’agit en effet de leur 5ème album studio), en témoignent les riffs de guitares secs et sautillants ainsi que le son des cordes pincées de la basse sur Trip Dip.

On pourrait citer une influence majeure chez Slapback, celle de Prince et les comparer chez nous à un autre groupe mythique de funk FFF: une musique qui n’hésite pas à s’ouvrir aux autres, à se mélanger, trouver sa place au milieu de tout ça et terminer par prendre sa forme finale.

Reste que le tout présente une résonance beaucoup plus rock et hip-hop que son aîné.
En effet, des morceaux comme Push and Shove et Break it Out, quelque uns des morceaux les plus énervés de l’album, prouvent que Slapback ne donne pas dans la funk façon Earth Wind and Fire!
Un style funk sous amphèt’, comme si Bootsy Collins avait enfilé son short d’écolier et sortit sa Gibson SG!

Appuyé par la voix de quelques MC’s et d’une chanteuse de R’N’B connue sous le nom de Twayna Gunn, le disque s’entiche d’un côté “urbain” qui joue beaucoup dans le remise au goût du jour de la musique, I Will Not Fall et Complications en sont les meilleurs exemple.

Reste The Key, titre charnel de l’album, la voix sensuelle du chanteur posée sur une rythmique progressive, un riff de guitare entraînant qui démarre tout en douceur et s’intensifie au fur et à mesure que le morceau se déroule.
Une aura érotique qui se dégage de ce morceau jusqu’au final, solo de guitare échappé des Mille et Une Nuits, se rapprochant plus de la version pour adulte revisitée par Pasolini.

On sent bien que depuis les quelques années que le groupe exerce sont art maintenant, il a depuis très bien rôdé sa méthode pour composer des titres toujours orignaux et entraînants sans jamais trahir ses racines.
Un disque qui conviera donc tous les amateurs de musique, du rock au hip-hop, de la funk au R’N’B… tout le monde y trouvera son compte!

Tracklist:

  1. Don’t Talk About
  2. The Key
  3. Trip Dip
  4. You Don’t Get it
  5. You Get In My Mind
  6. Push And Shove
  7. I Will Not Fall
  8. California Girls Dipped In Chocolate
  9. Low Rider
  10. Complications
  11. Fanatic
  12. Break It Out
  13. Too Much
  14. Cold Blooded Filla
  15. Down
  16. We Ain’t Playin’ Wid It
  17. Run With Me

Ecouter Underground Mayhem sur Deezer