Alors que la plupart des artistes ne savent plus chanter ou composer sans leur vocoder et leur soundtracker, il en existe encore aujourd’hui, qui, aux Etats-Unis comme c’est ici le cas, “régressent” carrément pour se replonger aux origines d’une musique qui a inspiré depuis plus d’un demi-siècle la majeure partie de nos artistes contemporains: le rythm & blues.

Tell ‘Em What Your Name Is, c’est par ce leitmotiv que s’affiche Blak Joe Lewis face au monde.
Un jeune artiste texan qui traîne avec lui une image de mauvais garçon provocateur. Réputé misogyne, il s’est fait connaitre avec un titre, Bitch, I Love You, dédicacé à la Reine d’Angleterre!

Car Black Joe Lewis (à l’origine du projet) & The Honeybears, c’est avant tout un petit groupe de musiciens qui résiste encore et toujours à l’envahisseur de la mondialisation, en s’éloignant des tendances du moment et préférant jouer et chanter la musique qu’ils ont toujours apprécié, avec laquelle ils ont grandi.

Black Joe Lewis étale ses références pendant 30 minutes: Chuck Berry, James Brown, du blues, de la soul, du rock… le garçon est une véritable encyclopédie vivante de la musique de cette époque.
Un conteur dont la voix rappellerait celle de Screamin’ Jay Hawkins ou Otis Redding.

La majeure partie du disque a été enregistrée en live en studio, ainsi l’énergie que contient cette musique est parfaitement retranscrite lors de l’écoute.
En ressort aussi un petit côté bordélique, presque punk qui donne tout leur charme aux morceaux.
Qui de mieux désigné que ces 8 musiciens passionnés de blues pour maltraiter le genre afin de mieux l’exploiter par la suite?

A moins qu’un de vos amis vous ait attaché avec une corde autour d’un radiateur et bâillonné, impossible de restez figé devant Boogie, Bobby Booshay ou encore Please Pt. Two, des morceaux sur lesquels on retrouve vraiment l’essence et la folie de cette musique à l’époque.

Mais attention, il ne s’agit pas ici de nostalgie, ni de reprendre un répertoire déjà connu et de dire: “Aujourd’hui tout est à chier, écoutez comme c’était mieux avant!”, mais plutôt de faire comprendre à tout le monde que ce genre est toujours d’actualité et possède sa place à côté de toutes les productions actuelles.

A 28 ans, Black Joe Lewis a déjà tout d’un grand. Avec cet album, il sort en plus des sentiers battus de cette nouvelle génération nu soul beaucoup plus influencée par des rythmes hip-hop.

Tell ‘Em What Your Name Is en résumé, est un grand doigt d’honneur adressé à tout le monde. Un style “A prendre ou à laisser” que certains trouveront génial et d’autres trop rétro. En tout cas la qualité et au rendez-vous, le plaisir et l’énergie aussi!

Site Officiel
Myspace
Ecouter Tell ‘Em What Your Name Is sur Deezer