Le 24 février se tenait la première édition de la Blog Party au Comptoir Général, lieu mythique où Clara Plume et Marie Espinosa nous ont invités à découvrir leurs univers respectifs autour de la chanson française, des petites annonces et plaisirs !

Pour plusieurs raisons, j’ai jamais aimé les “party”, des fêtes où tout le monde fait le dindon jusqu’à ce que tu souffles tes bougies, au party ridicule où généralement on te sort le lendemain simple comme bonjour, La **** Party, tu n’y étais pas ??? Dommaaaage.

Je me vois très bien dans ces party, m’accrochant au bar à demander du pastis et balancer mon verre sur le premier connard qui va venir m’embrouiller comme quoi Pastis in Party n’est pas IN. Je n’ai finalement rien fait de tout ça. Premièrement parce que le Pastis y en avait pas ce soir là et deuxièmement j’ai été socialement correct … pour une fois!

Ni une ni deux, et après quelques instants d’attente en sirotant mon verre de rouge dans un lieu aussi fantasque qu’un décor de film de Lynch, nous voila bien installé pour le passage de Marie Espinosa.

Marie Espinosa, j’ai eu vraiment un gros coup de cœur au moment où mes oreilles ont trouvé sur leur passage le morceau “L’annonce“, avec cette voix à la fois légère et profonde.

Tout sourire elle raconte ses histoires avec douceur sur des envolées de piano. On découvre des petits bouts de vie, des histoires de cœur ou d’un soir… Des rires, des soupirs, des mots tendres et des maux d’amour.

Ça n’en avait pas l’air, mais on baigne ici dans une belle tristesse. Marie Espinosa rappelle sensiblement Barbara. D’ailleurs, elle nous offre une belle chanson, l’une des moins connues de Barbara “J’ai troqué” avant de lâcher le piano pour deux petits airs à la guitare.

On a le sourire facile et on ne se prend pas trop au sérieux, on a même apprécié ces maux et ces mots brillants que Marie Espinosa nous offre pour une dernière chanson et pas la moindre, “L’annonce“.

Charmante jeune fille de 25 ans
Se cherche désespérément,
Aimerait vivre de son talent,
Recherche public, assurément.

On se ressert un autre verre de vin rouge en se reconnaissant un peu dans la chanson de Marie, j’annonce, j’annonce, j’annonce toujours pas de réponse.

Le soupir devint un sourire dés que Clara Plume, pétillante d’énergie nous envoie un peu de ses ondes positives.

Vous connaissez pas ? Vous savez c’est cette rayonnante artiste (même si elle se dit qu’elle est chanteuse plutôt qu’artiste)dont on aurait juré que c’était le croisement de la descendance de Lilly Allen et de Jacques Brel.

on se sent envahi par cette joie de vivre, et on ne peut retirer ce sourire un peu “teubê” de notre visage. Notons pour plus tard : ne plus se mettre tout devant, et les vins en concert ça ne le fait pas trop !

Clara Plume c’est bien sur ses “Ptits plaisirs“, chanson agréablement rythmée, une belle ode aux petits bonheurs qui, l’air de rien, nous fait de l’effet malgré le temps pourri parisien. Allez deuxième note du soir : Une bonne dose de petits plaisirs par jour éloigne le médecin.

| Un grand merci à Marie Mustel |

Voir la galerie complète de Marie Espinosa sur Flickr

Voir la galerie complète de Clara Plume sur Flickr

Photos : © Franck Haudrechy