Ce concert est une grande nouvelle pour moi, c’est la première fois que je fais un concert sur l’eau. En effet, La Dame de Canton est une véritable jonque chinoise amarrée sur les bords de la Seine en face de la Bibliothèque François Mitterrand. Il faut avouer que c’est un cadre original et sympa pour un concert. Ce soir là c’est une soirée “French Pop Mission” et 3 groupes français se partagent la scène.

Le premier groupe à ouvrir les hostilités est Bigmoneymakers. Que dire du groupe et de leur musique ? Ils sont cinq sur scène, le chant est en anglais, comme l’ensemble des groupes présents, et ils font du rock bien trop sage pour être honnête. Le public est principalement composé de leurs potes de lycée/fac. On a beau être sur l’eau, avec tout ce que cela implique, j’ai l’impression que pour le chanteur il n’y a pas que le bateau qui bouge. Sur les derniers titres, une partie du public s’est mis à s’exciter un peu, les titres joués devaient être des “tubes” du groupe. Je ne suis pas convaincu, c’est pas qu’ils soient foncièrement mauvais, mais je sais pas j’accroche pas.

Le groupe suivant à passer est Kim Novak. J’avais découvert le groupe en première partie de Kill The Young en mai 2008 à La Lune des Pirates à Amiens. Ce fut une belle découverte, je suis même repartie avec leur premier album Luck & Accident. Et je m’étais promis d’aller les revoir en live, c’est chose faite.

Le groupe prend place sur scène, ils sont désormais trois, la dernière fois ils étaient quatre, les aléas de la vie d’un groupe. Le public a changé de physionomie, les “petits jeunes” sont allés se rafraîchir le gosier. Direct, le groupe y va franco et se donne à fond. C’est encore plus rock et plus rendre dedans que dans mon souvenir et cela me fait plaisir. De plus cerise sur le gâteau, pour moi qui connaît déjà leurs anciennes compos, ils ne jouent que des nouveaux morceaux à part “Last At Play”. L’intensité des morceaux va crescendo. Le groupe quitte à plusieurs reprises la partie scène pour se rapprocher du public et utilise au maximum le peu de place qu’ils ont à leur disposition. Le final du concert est très chaotique, très rock’n’roll, avec une guitare qui finit dans la batterie et une basse sur le sol.

Après la prestation du groupe et qu’ils aient rangé leur matos, je rejoins le groupe pour les remercier pour les invitations et pour le super concert que je viens de passer. Au final, on reste un peu avec Jérémie, le chanteur guitariste, pour parler du concert, des morceaux joués ce soir-là issus de leur deuxième album qu’ils espèrent sortir un jour. On parle musique, industrie musicale, de la difficulté pour les groupes d’exister, de tout, de rien…

Pendant que l’on parle, le dernier groupe de la soirée, The Blackfeet Revolution a pris possession de la scène. Je prends donc le concert en cours. Comment décrire le groupe ? Prenez les Whites Stripes remplacez Jack White par Chris Cornell avec 20 ans de moins et Meg White par un mec et vous obtenez The Blackfeet Revolution. Niveau public, ils ont les mêmes potes que le premier groupe mais pas dans le même ordre. Niveau musical, c’est du rock stoner, comme le premier groupe, ils ne sont pas mauvais mais il manque le petit plus, la petite étincelle.

Le show finit un peu après minuit, je quitte la Dame de Canton avec des étoiles plein les yeux. C’est avec des soirées comme ça, un bon concert et une rencontre avec un groupe super gentil et attachant, qu’on se dit que la musique, la vraie, c’est quand même vachement bien.

Set List :
Falling Apart
Last At Play
Not So Sure
Severine
Love Affair
In The Land Of
Step In Free
New York
Cold Laws
Crystal
Somebody New

Photos : Kim Novak – Le Scopitone Club, Paris 5/01/2010 par Nicolas Gaire

kIM NOVAk – site officiel

kIM NOVAk sur MySpace

kIM NOVAk sur facebook
kIM NOVAk sur CQFD