Il y a ton sourire fait partie de ces inédites qui n’ont vécues qu’en live.

La première fois que la chanson fut remarquée, c’est à la Cigale de Paris, le 1er juillet 2003 lors de la tournée “Piano et Voix”. Pourtant, si la chanson a été présentée comme étant totalement inédite, elle avait déjà été jouée 9 mois avant lors d’un concert à Dijon, en intro de Massoud.

Mais ce soir là, Saez a troqué la version électrique pour une version au piano qui a été juste magique. Et si la chanson a ensuite été rejouée en concert de très nombreuses fois, en acoustique comme en électrique, Saez ne l’a plus jamais rejoué au piano, lui préférant la guitare. Un choix peu judicieux.




il y a ton sourire qui s’élève
c’est comme une lueur d’espoir
il y a l’ombre et la lumière
au milieu de notre trajectoire
il fallait choisir une route
alors on a choisi la pluie
acide à s’en bruler le cœur
pourvu que plane les esprits

il y a tes yeux qui me tuent
quand tu me dis que c’est fini
il y a le vent de nos sanglots qui souffle pour une amnistie
mais rien n’arrêtera la lutte
rien ne séchera cette pluie
non rien ne finira la chute non rien ne fini l’infini

rien ne desserrera nos mains
rien n’éteindra l’éphémère
nous forcerons oui nous forcerons le destin
et puis nous percerons les mystères

il y a les lois de l’empire
et les trous noir dans la mémoire
il y a le meilleure et puis le pire
au milieu de notre trajectoire
combien tu vends ta liberté
dis combien tu vends ta poésie
moi j’ai même vendu mon âme au diable
pour ton sourire

puisque tout est aléatoire
dans le cahot des univers
et puisque insoluble est la réponse
et puisque déjà me manque l’air
mais qu’importe les directions
jusqu’au delà de la limite

tous les chemins mènent a tes yeux
tous les chemins mènent a la fuite

rien ne desserrera nos mains
rien n’éteindra l’éphémère
nous forcerons nos destins
nous percerons les mystères
rien ne desserrera ces poings
l’univers l’univers

nous retrouverons nos chemins
nos idées et puis l’univers

il y a ton sourire qui s’élève
c’est comme une lueur d’espoir
il y a l’ombre et la lumière
au milieu de notre trajectoire
ouais il fallait choisir une route
alors on a choisi les pluies
acides a s’en bruler le cœur
pourvu que plane nos esprits