La seule fois où j’ai vu Saez en concert, c’était lors de la tournée Debbie, à Portet sur Garonne (31), pas très loin de là où j’habite.
Ça fait 5 ans maintenant, je ne me rappelle bien sûr pas de tout, mais j’ai gardé un excellent souvenir de ce concert, une excellente impression, la sensation d’avoir été là où il le fallait pendant quelques heures.
Lorsque je suis arrivée dans la salle avec la copine qui m’accompagnait, j’ai tout de suite remarqué à quel point le public était chauffé à blanc, alors que l’heure de début marquée sur le ticket était prévue presque une heure après mes premiers pas dans la salle du Confluent.

Chose rare, il y avait une première partie, hélas pour lui, je ne me rappelle pas du tout du nom du type qui était sur scène, j’ai occulté ce “détail” dès que Saez est apparu sur scène. La première chose qui m’a marquée, c’est qu’il était en costard, avec une cravate rouge. La seconde, c’est que d’une main il tenait un pack de bières et de l’autre une cartouche de clopes. J’ai trouvé que c’était une drôle de façon d’entretenir sa voix, pour un chanteur.

Puis le show a commencé, intense, sentimentalement violent car toutes “mes” chansons prenaient vie sur scène, fatiguant car sauter partout en levant le poing et hurlant les paroles, c’est mieux qu’un jogging pour se mettre en forme, et surtout excellent pour le moral.
Pour ne rien gâcher, je me rappelle que le son était très bon, moi qui ai les oreilles sensibles je n’ai pas entendu de sifflements en sortant, le son était fort mais clair, on entendait bien la voix de Damien tout en sentant les basses faire vibrer les tripes.
Le genre de concert qui fait que le lendemain vous n’arrivez pas à vous concentrer en cours, où vous n’avez envie que de silence en sortant pour ne pas gâcher les dernières réminiscences des dernières notes que vous avez entendu, parce qu’à coté tout parait fade.

La setlist était rock, avec un passage plus calme quand les musiciens sont partis, laissant Damien seul avec sa guitare face à son public. Ce soir-là, Montée là-haut a été dédicacée à Claude Nougaro, qui nous avait quittés peu de temps avant. Et comme dans beaucoup de concerts de Saez, les rappels se sont faits au son de “God Blesse, Blesse, America, Inc’h Allah, Inch’Allalalalala…

Au final, je me souviens juste d’un show incroyable, qui avait duré près de 2h30, et qui m’avait laissée crevée mais heureuse, me donnant juste l’envie de retourner le voir en concert le plus tôt possible.

Tracklist :

1. Tu es ma lumière
2. CNN
3. Défoncé, défonce-moi/Gloria
4. Debbie
5. Jeune et con
6. Sexe
7. Celeste
8. Autour de moi les fous
9. Night in white satin
10. Clandestins
11. Chanson en anglais
12. Jours étranges
13. Saint Petersbourg
14. Comme une ombre
15. Sauver cette étoile
16. Seul au milieu de tous
17. J’hallucine
18. Voici la mort
19. En travers les néons
20. J’veux qu’on baise sur ma tombe
21. Fils de France
22. Marie ou Marilyn
23. Tu y crois
24. Montée la haut (dédiée à Claude Nougaro)
25. A ton nom
26. A bout de souffle

Plus de live? SaezLive

Photos © Hervé Le Gall