Publié sous le label britannique Warp, responsable entre autres d’artistes comme Aphex Twin ou plus récemment Antipop Conssortium, Nice Nice a sorti le 5 avril dernier son nouvel album Extra Wow.

Mais Nice Nice c’est quoi, c’est qui, c’est quand, c’est comment même, me direz vous ? Et bien derrière ce pseudonyme se cache deux hommes originaires de Portland, Etats-Unis. Jason Buehler et Mark Shirazi. Deux hommes que l’on pourrait imaginer en blouse blanche, nez de cochon à l’appuie entrain de faire jou-jou dans leur labo en tapant à grand coups de marteau sur leurs guitares ou bien, en faisant sauter les touches de leurs claviers à grand renfort de pied de biche !
Rien que ça ! Nice Nice c’est du rock expérimental ou plutôt ce qu’on appellerait aujourd’hui du “math-rock”.

Impossible pour moi d’expliquer ce que j’étais en train d’écouter la première fois que je suis tombé sur leur myspace. Quelques semaines plus tard et l’album est enfin dans mes mains.
Après une vision globale de l’objet, je dirais que j’arriverais presque à en parler. Au milieu de tout ces bruits de synthés distordus et de guitares étripées se dégage une énergie preuve à l’appuie avec Set And Setting et One Hit. Nice Nice se définirait plus comme une danse tribale, presque guerrière, quelque chose qui se ressent.

La rythmique répétitive est lourde et rapide, appuyée par des partitions vocales venues d’ailleurs. Nice Nice distille ses ambiances sombres et chaotiques sur toute la première partie de l’album et fait passer la pilule avec une injection d’électro-pop aux allures psychédéliques dans sa seconde partie (Make It Gold). Bizarrement, on perd en puissance mais pour mieux gagner en mélodie. Comme quoi ces deux là maîtrisent parfaitement le chaos qu’ils ont créé sans que cela devienne cacophonique ou désagréable à l’oreille.

Un petit reproche tout de même pour terminer, on peut regretter le manque d’originalité dans sa seconde moitié qui peut pousser à l’ennuie alors que le disque démarrait tout à l’heure très fort.

En tout cas, Extra Wow reste un véritable trip à base d’herbes aborigènes que je ne demande qu’à tester lors d’un live!

Site Officiel


Myspace