Ça pique ! Après les avoir vus finir leur tournée de Parade Prénuptiale et les avoir rencontrés à cette occasion, je ne pouvais pas zapper leur retour pour ce nouvel album. Bouquet d’Orties est sorti lundi dernier. Qu’en dire ?

Pour commencer, on peut dire que le nom de l’album annonce la couleur. Avec ce Bouquet d’Orties, Les Blaireaux fouettent nos sens. On a un album haut en couleurs, avec des rythmes enjouïs qui donneront le sourire aux mâles et feront rougir les femelles, et réciproquement mais pas nécessairement dans cet ordre.

Pour ceux qui ne les connaissent pas, d’abord, Honte à vous !! Ce petit groupe lillois proclamés “Blaireaux”, depuis leurs tendres années de lycée fraiches et insouciantes, est un groupe qui fait dans la chanson à texte et qui est plutôt là pour faire rire que pour pleurer. Ils manient l’art de la métaphore à la perfection et ne manquent pas de franc parler tout en sachant savamment utiliser… comment dire… une certaine forme du détournement quand le sujet sort un peu des sentiers battus. En bref, nous avons là de dignes descendants des grands chanteurs français, morts pour leur patrie : la musique et l’amour.



Rentrons maintenant dans le vif du sujet. Sur cet album vous trouverez des chansons brillamment instrumentalisées sur les thèmes de l’amour (du sexe), du foot (du sexe), du don de soi (du sexe), de l’adoption (du… cocufiage), du travail (du… ah ben non, de l’amour), de rencontres (de pantoufles) du mariage (du euh.. de la beauté) sans oublier… du sexe parmi d’autres sujets tout de même, je ne vais pas tout vous raconter non plus. Bref tout pour rendre une atmosphère légère et une ambiance conviviale et entreprenante avec vos amis… Non le but n’est pas de transformer vos soirées en partouzes, mais bien de détendre l’atmosphère avec de la musique de qualité et des textes travaillés. Et à défaut, de vous changer les idées.

Pourtant je dois vous dire que ce Bouquet d’orties me laisse un arrière goût légèrement amer… Autant la qualité musicale a encore bondi d’un cran depuis la Parade Prénuptiale, et ce n’est pas le superbe solo de saxophone de Cyrille pour “Lena la Berlinoise” qui me fera dire le contraire, autant je regrette les textes d’avant. Des textes tout en finesse comme “Le Cinéma“, riches de sous-entendus comme “Natalia Poutine“, ou encore d’autres avec des chutes révélatrices qui ne laissaient pas un fou rire retenu. Je pourrai dire, avec cet album, que le groupe se popularise.. Ce qui n’est pas un mal pour tout le monde me direz-vous…

De toute façon, un album des Blaireaux, c’est bien, un live des Blaireaux, c’est mieux. Et rien que pour leur travail de mise en scène, toutes les chansons se transforment en un spectacle d’une richesse qui ferait tourner la tête à Crésus. Donc, tentez toujours d’écouter leur album, il y a beaucoup de chance qu’il vous plaise, mais si vous les croisez un jour en concert près de chez vous, n’hésitez surtout pas à être curieux, car là, clairement, vous ne pourrez pas le regretter !

Visitez le site officiel des Blaireaux
Les Blaireaux sur MySpace
Les Blaireaux sur Wikipedia
Les Blaireaux sur Facebook
Ecoutez Les Blaireaux sur Deezer
Découvrez Les Blaireaux en vidéo