Ce que l’on peut déjà affirmer, c’est qu’il y a quelque chose qui attire dans le personnage de Roots Manuva aka Rodney Smith. Une mystique qui se dégage de sa personnalité et de sa musique (un aspect très présent chez Rodney, lui-même fils de pasteur), ralliant à sa cause depuis 1999 les âmes égarées venues s’abriter sous sa chapelle, une chapelle qui portait le nom à l’époque, de Brand New Second Hand.

Vendu comme un messie au Royaume-Uni, Roots Manuva a fait irruption dans le hip-hop anglais alors quasi inexistant à cette époque, pour s’imposer à la face du monde.
Religieusement, “le Sauveur” est revenu à une musique beaucoup plus proche de ses racines jamaïcaines, offrant ainsi un peu de sang neuf et un nouveau souffle à un public lobotomisé par la production américaine.

Fer de lance du label Big Dada (la branche hip-hop de Ninja Tune), Roots Manuva, vivant le hip-hop et sa musique comme un feeling, s’adonne à toutes les expérimentations, livrant au fil des années des versions alternatives à ses propres albums (Run Come Save Me en 2001 / Dub Come Save Me en 2002), réinventant sans cesse jusqu’à la sortie de Slime & Reason en 2008.

C’est à cette époque qu’il rencontre Wrong Tom, DJ et producteur originaire, comme lui, de South London. Ce dernier lui livre un remix version dub de Buff Nuff, single éponyme de son homologue MC. Roots accroche tout de suite et lui demandera alors de remixer plus de chansons en vue d’un album.
Et c’est de cette collaboration que voit le jour aujourd’hui Duppy Writer. Titre que l’on pourrait traduire par “nègre” en littérature, “duppy” désignant dans la langue africaine un fantôme ou encore un esprit. Jeu de mots amusant, puisque pour une fois, ce n’est pas Roots Manuva qui signe ses productions mais Wrong Tom, le premier se contentant sur ce disque de prêter ses mots au second qui les signe de sa musique. Le mot “duppy” quant à lui renvoie aux racines caribéennes de Rodney et on comprend tout de suite à quel style de musique nous allons avoir affaire ici.

11 titres, tous tirés de la discographie du rappeur londonien, de Rebuff (anciennement Buff Nuff) en passant par Motion ’82 (Motion 5000), Lick Up Ya Foot (Kick Up Ya Foot) … Wrong Tom passe à la moulinette dub, électro, reggae et vient éclairer ces morceaux que l’on croyait intouchables. Accompagné tout de même par Roots Manuva lui-même sur ce travail, la tête pensante du projet livre un inédit, Jah Warriors feat. Ricky Ranking, l’occasion de retrouver sa voix grave et imposante, remplir la pièce, amplifiée par une lourde basse omniprésente.

Roots Manuva a toujours aimé le dub des années 70-80 et ça se sent. Les compositions sont pleines de références à cette époque : les sonorités digitales de Proper Tings Juggled ou encore de Motion ’82 sont là pour nous rappeler que depuis ses débuts, Roots Manuva s’est toujours dissocié d’un hip-hop trop conformiste, Duppy Writer en est le plus bel exemple, hip-hop et reggae s’imbriquent l’un dans l’autre pour notre plus grand plaisir.

Contrairement à ce que certaines personnes aux idées mal placées pourraient s’imaginer, Duppy Writer n’est pas un best of ou un simple album de remixes. Le disque s’inscrit parfaitement dans la logique de son propriétaire, suivant le feeling de sa musique et nous prouve ainsi, qu’une œuvre achevée n’est pas pour autant figée dans le temps, que l’on peut toujours inventer et se réinventer encore et encore…

Duppy Writer sortira le 6 septembre prochain.

Site Officiel


Myspace