Il est des groupes qu’on découvre, qui montent, qui montent et qu’on ne veut certainement pas voir s’arrêter en si bon chemin. Florian, un photographe de chez nous, a découvert les six rémois de Lulabi (qui viennent de Reims, pour les nuls en géographie comme moi) lors d’un concert en avril. Et là, il n’en a pas parlé ! Sérieux ! Première partie d’Archive et il garde ça pour lui ! Heureusement qu’il est retombé dessus au début du mois à Sedan ! Parce que là, il s’est enfin rendu compte qu’il fallait partager ça. Et bien, je le dis haut et fort : il a bien fait !

Alors définissons tout cela : Lulabi, c’est lulabien ! C’est même plus que bien ! Bon c’était facile, j’admets. Plus précisément, c’est donc un album assez sombre quand même, mais délicatement atmosphérique et avec des petites touches de rock ou de pop, selon les morceaux. Et du son qui groove : y’a un je-ne-sais-quoi dans le son qui te fait “Si je te capte, tu décrocheras pas de sitôt”. Et y’a pas d’arnaque : on n’a pas envie de partir !

Sinon, après avoir potassé un peu mon sujet, je peux vous dire que le groupe existe depuis 2004 et qu’ils ont changé de chanteuse à la dernière minute pendant l’enregistrement de l’album éponyme proposé en vente en mars. Et bien une chose est clair : le groupe a du goût pour les chanteuses. Stéphanie sait y faire avec sa voix et prend des intonations qui peuvent varier d’un morceau à l’autre : bon point ! On a ainsi un album dont chaque morceau marque sa différence dans un tout cohérent. Ceci, allié à une réalisation impeccable, à des éléments et effets distillés comme il faut, offre un rendu riche et quasiment visuel. Ce sont des chansons comme The Smell of Arrising ou encore Lonely Child qui vous le prouveront. D’autres encore pourront être plus efficaces en s’appuyant sur des riffs plus pop, à l’image de The Schism qui balance, tout simplement. En fait, c’est l’ensemble de l’album qui mérite juste toute notre attention, et il sera difficile d’être déçu !

A coté de ça, n’étant pas de Reims moi-même, je n’ai pas pu les voir en concert, mais vu que Florian les y a découverts et a remonté l’info du terrain, je pense que ce simple fait parle de lui-même. Et ça m’étonnerait qu’on ne retrouve pas très vite Lulabi sur les scènes d’un peu partout en France ! Et plus, parce que y’aura clairement affinités ! Et cet album va enfin sortir “physiquement” très prochainement.

Tracklist :

  1. Narrator Voice
  2. The Smell of Arising
  3. The Schism
  4. Tronn Ilof
  5. In the Sofa
  6. Wedding Day
  7. Between Two Fogs
  8. Hamelin Flutist
  9. Lonely Child
  10. Paul’s Matches I & II

Le MySpace de Lulabi
Le Facebook de Lulabi
Écouter Lulabi sur Deezer
Écouter Lulabi sur Spotify

Photos © Florian Laval.