Avec son précédent album Brothers, The Black Keys frappait très fort et en imposait sévère . Ses deux membres avaient tout simplement conçu leur meilleure galette, où la soul la plus pure côtoyait le blues, leur carburant quotidien. Et ils arrivaient par la même occasion à toucher une audience plus large, sans vendre leur âme au diable et sans calcul, en toute sincérité.

Ce Brothers nous résonne encore dans les oreilles que le duo d’Akron remet le couvert avec El Camino. Moins soul que son prédécesseur, c’est un album ramassé et recentré sur les guitares électriques, qui revêt également une couleur particulière lors des apparitions des claviers sur les morceaux.

Tantôt funky et chaloupé, tantôt sexuel et fiévreux, ou encore nostalgique. En ces temps de dérèglement climatique, El Camino annonce ainsi un hiver 2012 méchamment torride, que l’on traversera pied au plancher. Ce septième album, sans aucun doute leur meilleur à ce jour, devrait propulser The Black Keys en orbite pour un petit bout de temps.

Ce petit bijou est une crème auditive au groove imparable.

El Camino :

  1. Lonely Boy
  2. Dead and Gone
  3. Gold on the Ceiling
  4. Little Black Submarines
  5. Money Maker
  6. Run Right Back
  7. Sister
  8. Hell of a Season
  9. Stop Stop
  10. Nova Baby
  11. Mind Eraser

favicon du site suivant Site officiel de The Black Keys
icone myspace MySpace de The Black Keys
icone facebook Page Facebook de The Black Keys