Allez, c’est reparti pour un tour d’horizon de l’année qui vient de s’écouler, encore un ! Espérons, avec la fin du monde prévu pour le 21 décembre l’année prochaine, que ce soit le dernier donc !
Le bilan est un exercice qui peut s’avérer ennuyeux et redondant à force d’en avoir usé jusqu’à la moelle les différents aspects, abordé les différents angles, il faut sans cesse se réinventer pour proposer au lecteur un “retour en arrière” distrayant et original.

Pour ma part, avec le bilan, c’est surtout l’occasion de parler des nombreux artistes et découvertes faites durant l’année. Mettre en avant le temps d’un article (j’aurais aimé faire mieux), ceux qui n’ont pas pu apparaitre ou qui n’ont pas pu trouver leur place sur les page de ce webzine. Pour cette année, je propose de balancer en vrac les titres et albums, classés par genre, qui m’ont fait saigner, ou m’ont caressé les oreilles depuis le mois de janvier.
Donc ici, rien d’exhaustif, chacun sur Désinvolt, possède ses propres affinités musicales, au contraire juste du plaisir personnel, un peu coupable sans doute, l’occasion de consacrer à ces musiques que j’aime une attention toute particulière. En espérant que vous y ferez, au pire, de bonnes découvertes.

 

2011, UNE ANNÉE A L’ANCIENNE

Incontestablement pour beaucoup d’entre nous, amateurs de boom bap, de caisses claires qui frappent et de flows  “à l’ancienne”, l’événement hip-hop cette année a été incarné par l’arrivée sur le devant de la scène du groupe 1995. Six parisiens (SneazzyNekfeuAreno JazFonky Flav’Alpha Wann et Dj Lo’). Le 27 juin dernier leur premier EP, La Source, a annoncé le retour d’un rap qui puise son inspiration dans l’âge d’or des groupes qui ont fait les beaux jours de cet art dans les années 90 comme Dany DanCinquième Kolonne, La CliquaScred Connexion… Un véritable mouvement qui se poursuit aujourd’hui à travers des formations comme L’Entourage ou S-CrewCool Connexion (formations auxquelles sont affiliés les MC’s de 1995). D’ailleurs, le projet solo de Guizmo (L’Entourage), l’album Normalsorti le 03 octobre dernier, a confirmé le talent de toute la clique parisienne.

Autre sortie remarquée cette année, celle de Grems qui nous a balancé la suite de son album Algèbre, baptisé  Algèbre 2.0. l’album est sorti le 25 octobre dernier. L’inventeur du deepkho (quand la house de Détroit croise le chemin du rap) a lâché ici son style pour revenir à une production plus classique mais de qualité assurée par Noza. Figure marginale et underground dans le milieu hip-hop français, Grems n’en est pas moins l’un des plus fervents activistes, réinventant à chaque sortie un genre en perte de vitesse depuis quelques années.

Paris semble prendre possession du titre, alors que se passe-t-il dans le Sud ? La grosse claque pour moi cette année est arrivée il y a quelques jours avec la sortie du clip d’Ahmad & Sako (Chiens de Paille), Hôtel Bildeberg. Du nom du lieu qui voit se réunir régulièrement les personnalités les plus influentes du monde de la politique, des affaires… les deux rappeurs ont tout bonnement lâché un nouveau classique. On attend impatiemment la suite…

Voilà pour la “Fronce” dirait Grems. Outre Atlantique, les américains ne nous ont pas laissé en reste. Les californiens d’Odd Future ont ouvert le bal (voir l’article de Désinvolt du 27 juin 2011 ici) surtout en la personne de Tyler The Creator, jeune ado nihiliste et irresponsable de 20 ans qui a sorti le 10 mai dernier son deuxième album solo Goblin. Noir, froid, parfois glauque et nauséabond, l’album n’est pas parfait, on lui préférera son premier projet Bastard sorti en 2009. Pourtant, le style et l’ambiance si particulière d’Odd Future se retrouve dans ce disque et mérite qu’on y prête une oreille plus qu’attentive.
Beaucoup de petits nouveaux bourrés de talents ont réussi à faire entendre leur voix un peu partout aux États-Unis (merci internet). Une liste longue comme le bras dans laquelle je retiendrai principalement : A$AP Rocky et sa mixtape LiveLoveA$ap,
Mais encore une fois, comme pour l’année dernière c’est encore une fois un poids lourd qui assure la meilleure sortie rap : Drake et son album Take Care aux productions entre R’n’B et hip-hop décomplexées, parfois minimalistes mais toujours monstrueuses a fini d’asseoir sa réputation de valeur sûre du label Young Money. La collaboration avec Rihanna qui porte le même nom que l’album frôle quant à elle, la perfection.

http://www.youtube.com/watch?v=H86m44hQgy0

D’autres sorties en vrac cette année :
XV – U.F.COCD : Twist & Moosh – Take Me BackMac Miller – Donald TrumpMachine Gun Kelly – Welcome To The RageTech’Nine – Worldwide ChoppersYelawolf – Pop The TrunkBig K.R.I.T – The Return of 4ever (album), Das RacistRelax (album), Alpha Wann & Nekfeu – En sous-marin (EP), Beastie Boys– Hot Sauce Committee Part Two (album), Snoop Dogg & Wiz Khalifa – Young, Wild and FreeRizzle Kicks – Down With The TrumpetsS-M.O.S – S-M.O.S Presents Hip-Hop and Jazz Mixed Up (album), True Live – Found Lost (album), Odezenne – Ovni(album)

 

LE HEAD BANGING VIT TOUJOURS

Le hip-hop a certainement constitué pour moi, l’une des musiques que j’ai le plus écouté cette année. Cependant, le rock n’est pas en reste et je commencerai par un petit plaisir coupable avec le disque SuperHeavyqui réunit Mick JaggerJoss StoneDamian MarelyDave Stewart et A.R Rahman. Dans la veines des “super groupes” qui voient le jour et qui ont connu un nouveau succès dans les années 2000 comme Them Crooked VulturesAtoms For PeaceThe Dead Weather… SuperHeavy, sorti le 16 septembre n’est certainement pas le disque rock de l’année mais il reste solide, assez intelligent dans son mélange des genres et efficace pour être attachant et mériter plusieurs écoutes répétées.

Hanni El Khatib avec The Black Keys ont sans doute été les deux phénomènes de cette fin d’année. Le premier a sorti son premier album Will The Guns Come Out le 3 octobre et les seconds El Camino le 7 décembre (leur septième album, une tuerie). Du rock crade, sale, bluesy à mort. Toujours aussi vibrant et énergique, on en redemande ! Quelques concerts en France aussi seraient les bienvenus ! Lenny Kravitz était de retour aussi le 23 août avec son nouveau “skeud” (parlons djeuns tant qu’on l’est encore !) Black And White America. Un retour au source funk qui fait vraiment du bien à entendre.

Du côté de l’Angleterre, Miles Kane a fait sensation depuis son tube Come Closer. Son album Colour Of The Trap reste dans la même veine, de la pop comme seuls les sujets de Sa Majesté savent le faire. Accrocheur et addictif.
Piers Faccini et son My Wilderness, dans les bacs depuis le 26 septembre, qui lorgne sur les traces de Jeff Buckley et confrères a su faire surgir la sensibilité qui se cache au fond de mon âme de brute épaisse, buveur de bières et amateur de son qui frappe fort (pour l’avoir vu en concert à l’Espace Vauban de Brest le 17 décembre de cette année 2011, le mec a juste une voix de malade) ! Pareil pour Scott Matthews qui a lâché le 5 septembre What The Night Delivers. Deux albums pop/folk magnifiques, et d’ailleurs lorsqu’on les écoute, on se demande pourquoi ces deux-là n’ont jamais pensé à une collaboration ?
J’allais en oublier un, en fait non, c’est fait exprès mais comme on dit, le meilleur pour la fin : Elbow et son Build a Rocket Boys! cette année a mis tout le monde d’accord. Il suffit d’écouter Lippy Kids ou de regarder la vidéo live tournée dans les studio de Blueprint à Manchester pour s’en convaincre. Après ça, je ne peux définitivement plus dire que j’ai une âme de brute…

D’autres sorties rock en vrac cette année :
Eric Church – Smoke A Little SmokeThe Rapture – In The Grace Of Your Love (album), Justice – Audio,Video, Disco (album), Bon Iver – Bon Iver (album), Summer Camp – Better Off Without YouGary Clark Jr. – The Bright Lights (EP), Arctic Monkeys – Suck It And See (album), The Death Set – Slap Slap Slap Pound Up Down Snap

 

L’ELECTRO TOUJOURS LE VENT EN POUPE

Partout et nulle part à la fois (comme on a pu le constater pour The Rapture et Justice), l’électro s’immisce dans chaque riff de guitare, dans chaque kick de batterie, chaque ligne de basse…
Il est de plus en plus difficile de ranger les dernières sorties dans des cases, de définir un style à tel ou tel morceau (tant mieux, j’en avais marre d’apprendre tous les noms)… l’électro c’est le bordel total ! Parfois c’est dégueulasse façon Bloody Beetroots et leur album de remixes Best Of Remixes, parfois ça lorgne du côté du hip-hop avec Birdy Nam Nam et Defiant Order, ou alors, c’est calme et posé comme le Seven du français Dj Cam et son ambiance house californienne. Il n’y a pas que Dj Cam qui lorgne du côté des USA cette année, M83 déjà bien installé là-bas a aussi fait fort avec Midnigth City. Une autre valeur sûr du label Marble (qu’il ‘a lui-même monté avec Para One et Bobmo), le tout jeune Surkin, rêve lui aussi des États-Unis, son album USA et là pour le prouver.
Avec l’électro il y en a vraiment pour tout les goûts, même de la pop avec Metronomy qui a fait carton plein cette année (souvenir du concert des Eurockéennes de Belfort cet été) avec l’album The English Riviera ! Un succès aussi bien public que critique, qui ont quasiment tous placés l’album des “english” dans leurs top 10 annuel.

La dubstep a finalement explosé cette année. Présent dorénavant dans la quasi-totalité des festivals électroniques voir généralistes, des artistes comme SkreamBenga en Angleterre ou plus connu chez nous, et bien qu’américain, le DJ Skrillex ont permis la reconnaissance de ce courant musical. Pour Sonny Moore d’ailleurs (le véritable nom de Skrillex) c’est son EP sorti au mois de juin, More Monsters And Sprites, (qui a crée l’événement en récoltant au passage un Grammy Award du meilleur disque dance de l’année, ndlr).
D’accord, l’électro c’est le bordel mais c’est toujours aussi bon à écouter. Ça sent un peu le rock’n’roll ça non ? Attendons de voir ce que nous réserve 2012…

D’autres sorties détonantes en vrac cette année :
Beataucue – SharkiDr.Gonzo – Bust ‘Em upDeadmau5 – Raise Your Weapon(Madeon remix)Son Of Kick – Playing The VilainSkream – Demented,Mr.OizoStade 2 (album), Nasser – The Shooter (Mansion Fuck Your Heroes remix)Noisia– Tommy’s ThemeSBTRKT – Right Thing To Do

Si les nombreuses bonnes surprises de cette année ne vous ont pas rassasié, il vous reste encore le réveillon et Noël pour y remédier. En attendant, si pour diverses raisons vous n’avez pas pu suivre l’année 2011 comme il se doit, rassurez-vous, d’autres l’ont fait pour vous et leurs rétrospectives méritent le détour :

L’année Rap 2011 par l’ABCDRduson
2011 en 50 titres par Mowno
50 best albums of 2011 par NME
The Top 50 albums of 2011 par Pitchfork