J’aime beaucoup Da Silva. Pour moi il fait partie de ces chanteurs français qui savent faire de la chanson sans forcément en faire quelque chose de désuet, de franchouillard ou de chiant. Parce qu’il faut bien avouer que c’est souvent le cas. Mais selon moi, le chanteur Breton (encore un !) est plus à ranger du côté de Miossec, ou de Renaud, ou de Gaëtan Roussel ou des trois, enfin du côté de ceux qui savent faire des chansons bien,  si tant est que vous ayez vraiment besoin de le ranger. Nous, on a préféré le déranger le temps de tourner une vidéo dans le bar “Le Daron” (8, rue Hippolyte Lebas, Paris 9ème, petite pub parce que le patron est vraiment sympa), accompagné par son claviériste et une boîte à rythmes capricieuse.

Il a choisi d’interpréter en live deux titres issus de son nouvel album La Distance à sortir le 09 janvier : L’Escalier et Les Stations Balnéaires. Deux versions assez différentes de celles de l’album (pour ce qui est des singles en tous cas). Car je n’ai pas eu l’occasion de l’écouter, mais vue la qualité de ses précédentes livraisons et celle de ces deux extraits, je me dis que ça devrait pas être mal. En tous cas, ces deux-là ont tout de futurs hits ! Deux chansons qui abordent le couple et ses difficultés avec toujours le même détachement poétique qui avait caractérisé ses trois premiers albums (Décembre en été, De beaux jours à venir, La tendresse des fous), mais qui semblent plus rock/éléctro qu’à l’accoutumée (cf la version single des Stations Balnéaires). Un retour à ses débuts de touche à tout musical ??

En tous cas il confirme son talent formidable pour créer des ritournelles entêtantes, des tubes en puissances. Souvenez-vous de l’Indécision, La Traversée, Se fendre les joues, Là-Haut, Au moments des amours… une collections de tubes, qu’il semble bien décidé à poursuivre !

icone deezer Écouter Da Silva sur Deezer
icone facebook Page Facebook de Da Silva