A quelques semaines de la fin de l’année 2012, on tente maintenant de rattraper le temps perdu pour caser ici le nom des artistes et des disques qui ont participé au brouhaha général cette année encore. De salles de concerts en festivals, bien installé chez soi devant sa platine vinyle ou même encore en voiture le volume exagérément élevé, voici un catalogue des personnages et des morceaux qui ont fait mouche dans nos oreilles et qui malheureusement, comme chaque année, n’ont pas pu trouver leur place parmi le reste de nos pages.

Parmi le déluge de titres et d’albums qui se sont succédés, en physique ou sur la Toile, on a quand même réussi à en retenir quelques-uns. Dans le flot parallèle de la distribution, le format EP, les morceaux ainsi que les projets gratuits en ligne ont trouvé preneurs cette année encore, l’actualité a aussi imposé ses moments forts. La disparition d’Adam Yauch et fatalement, celle des Beastie Boys a beaucoup attristé, de même que le décès de la moins connue mais non moins talentueuse Ms.Melodie, issue de la formation hip-hop américaine Boogie Down Productions. On peut aussi saluer au passage la mémoire du musicien et chanteur funk Dave Brubeck, décédé début décembre, et il y en a d’autres. Et si certains disparaissent, d’autres se séparent laissant les fans orphelins, c’est aujourd’hui le cas pour tous les mordus du groupe new-yorkais Das Racist qui avait sorti un puissant album l’année dernière, intitulé Relax.

Heureusement, le renouvellement est toujours assurée, concernant la scène hip-hop américaine, Joey Bada$$ a fait sensation cette année avec sa mixtape 1999 tout comme la révélation West Coast, Kendrick Lamar. Baauer qui traîne aussi un gros “background” hip-hop, a livré, dans un autre style cette fois, un morceau justement nommé Harlem Shake, à rendre fou les plus insensibles d’entre nous.
Il y a eu des confirmations en 2012, mais aussi, et c’est le plus notable, des retours remarqués : que ce soit du côté de The Jon Spencer Blues Explosion ou de Dr. John (produit par Dan Auerbach des Black Keys) ou bien de Thomas Bangalter, la moitié du duo Daft Punk qui a vu son projet de 1995, Trax On Da Rocks réédité.

Plutôt que d’en faire l’éloge, voici une liste de tout ce petit monde que vous pourrez écouter en un clic, simplement en survolant les icônes en-dessous de chaque nom. On se revoit l’année prochaine.