Exsonvaldes est un groupe qui, contrairement à ce qu’on pourrait croire, n’est ni espagnol, ni anglais/américain, mais français. Plus exactement d’origine parisienne, où ses membres se sont rencontrés sur les bancs de la fac, il y a plus de dix ans. Lights est leur quatrième album, qui paraît le 18 mars. Cet album apporte la preuve qu’en France aussi, on a de très bons représentants de la musique pop-rock.

À ma grande honte, je n’avais jamais entendu parler d’Exsonvaldes auparavant. Lorsque j’ai écouté l’album la première fois, j’ai trouvé que ça me rappelait quelque chose. En effet, il y a un peu de Phoenix dans leur façon de jouer : peut-être la voix de Simon, le chanteur, ou juste le mélange pop/rock qu’Antoine, Guillaume et Martin tirent de leurs instruments. En même temps, leur producteur, Alex Firla, n’est autre que le réalisateur du premier album de Phoenix, United. Ceci explique cela, sans doute ;). Dans tous les cas, Lights séduit par la simplicité de ses mélodies, et le mélange pop-rock et même parfois électro est une réussite. On a l’impression d’écouter du rock indie d’outre-Atlantique, ce que le groupe revendique d’ailleurs. Mais pour rappeler qu’ils sont quand même de chez nous, trois titres en français sont présents sur cet album : L’Aérotrain, L’Inertie et On n’A Rien Vu Venir.  Ils surprennent, mais s’accordent parfaitement au reste de l’album. Les compositions sont variées, les titres s’enchaînent, fluides et rythmés, tantôt orientés rock, comme Guns et Nineties, ou tantôt pop, comme L’Aérotrain, sans jamais devenir répétitifs ni lassants. Coup de cœur particulier pour Seahorses, une balade pop mélancolique, mais rythmée, que je trouve magnifique.

On obtient donc un album avec une identité forte, même si on sent qu’Exsonvaldes est influencé par plusieurs groupes tels que Phoenix, Radiohead, Girls in Hawaï,… sans pour autant leur ressembler. Le groupe, avec Lights confirme sa place sur la scène française du rock indie et il serait temps qu’ils soient reconnus en tant que tels ;).  Juste un petit regret concernant la longueur de l’album : 37 minutes, ça laisse un peu sur sa faim.

Tracklist:Exsonvaldes-Lights

  1. Days
  2. Let Go
  3. L’Aérotrain
  4. Seahorses
  5. Action
  6. L’Inertie
  7. Guns
  8. Lights
  9. On n’A Rien Vu Venir
  10. Nineties

favicon du site suivant Site officiel de Exsonvaldes
icone facebook Page Facebook de Exsonvaldes
icone twitter Twitter de Exsonvaldes