On débute la soirée avec Griefjoy, un groupe niçois formé récemment. Leur genre de musique est assez complexe à décrire. On y retrouve un mélange de différents styles qui donnent un ensemble plutôt homogène. Une musique très entraînante portée par ce jeune trio français. Avis aux amateurs de Phoenix, leur premier EP a été produit par le même producteur.

Please specify a Flickr ID for this gallery

La Femme reste quand même la belle surprise de la soirée. On avait déjà entendu parler par-ci par-là de la folie et des ambiances un peu “psyché” dans lesquelles La Femme pouvait plonger son public, et ils ne nous ont pas déçus ! Quelques heures avant le début du concert, nous croisons un des chanteurs se baladant tranquillement en pantoufles dans les loges à la recherche d’un verre de lait. On découvre un jeune homme un peu réservé mais qui n’est plus du tout le même sur scène. Après un début calme et en retenue, La Femme embarque tout le monde dans un voyage pop complètement psychédélique ! Un régal !

Please specify a Flickr ID for this gallery

Peu de monde est venu écouter Jackson & His Computer Band et pourtant… C’est peu motivés que nous entrons dans la Grande Salle de Paloma, pensant assister à un nouveau concert de musique électronique. Mais ce Jackson a un je-ne-sais-quoi de plus que les autres. Le groupe Justice lui a d’ailleurs commandé plusieurs remixes de leurs propres morceaux! A découvrir…

Please specify a Flickr ID for this gallery

Daniel Johnston, c’est malheureusement un nom que trop peu de personnes connaissent ! Cet américain de 52 ans qui tire notamment son inspiration de Syd Barrett, a influencé à son tour un grand nombre d’artistes tels que Kurt Cobain, Sonic Youth, Beck, ou encore Tom Waits. C’est un homme bedonnant et tremblant que nous retrouvons sur scène. Connu pour ses problèmes d’alcool, il paraît un peu perdu tout le long du concert, lisant les paroles sur un pupitre… mais l’émotion est bien au rendez-vous et la mélancolie de ses chansons vient bercer la salle.

Please specify a Flickr ID for this gallery

The Breeders ! Enfin le retour du groupe mythique fondé par la bassiste des Pixies: Kim Deal. Afin de fêter ses vingt ans, le groupe nous plonge à nouveau dans l’album qui a marqué leur carrière : Cannonball. Et ils sont bien de retour puisqu’ils viennent de confirmer la sortie d’un nouvel album !

Please specify a Flickr ID for this gallery

Le parrain de Paloma, Busy P vient clore cette dernière soirée. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Busy P (alias Pedro Winter) est un DJ français qui a fait découvrir au grand public des artistes tels que Justice ou Uffie. Il a également son propre label Ed Banger Records avec lequel il a recruté Breakbot, Mr. Oizo, SebastiAn, Mickey Moonlight, Krazy Baldhead, Laurent Garnier, Cassius, Mr. Flash,Boston Bun, Riton, Gerard Baste et le groupe de rap DSL. Pour ce dernier concert, toute la salle se lâche au son du DJ. Paloma et Come On People n’auraient pas pu mieux clore ces quatre soirées dédiées à la musique indé.

Please specify a Flickr ID for this gallery

icone facebook Facebook de Griefjoy
icone deezer Écouter Griefjoy sur Deezer

icone facebook Facebook de La Femme
icone deezer Écouter La Femme sur Deezer
favicon lafemmemusic Site officiel de La Femme

icone facebook Facebook de Jackson & His Computer Band
icone deezer Écouter Jackson & His Computer Band sur Deezer

icone facebook Facebook de Daniel Johnston
icone deezer Écouter Daniel Johnston sur Deezer
favicon hihowareyou Site officiel de Daniel Johnston

icone facebook Facebook de The Breeders
icone deezer Écouter The Breeders sur Deezer
favicon du breedersdigest Site officiel de The Breeders

icone facebook Facebook de Busy P
icone deezer Écouter Busy P sur Deezer
favicon edbangerrecords Site officiel de Busy P