Ce vendredi 19 septembre, cinq artistes s’unissaient pour jouer dans le cadre du festival MAAD in 93. Le festival fête cette année sa quatrième édition  et propose, pendant trois semaines, une série de concerts dont chacun est le fruit de la rencontre entre plusieurs artistes. Stéphane Moquet, organisateur et président du réseau MAAD 93 défend une vision fédératrice de la musique qui rejoint les racines du “vivre ensemble”. C’est donc treize concerts, réunissant pas moins de soixante-dix artistes, qui sont organisés dans toute la Seine-Saint-Denis entre le 18 septembre et le 5 octobre 2014. Ce soir au Café La pêche à Montreuil, l’atmosphère était attentive et les artistes présents nous ont régalés d’une session de slam soutenue par une instrumentation électro-classique excellente. La formation réunissait le Trio Hipass, la flûtiste Naïssam Jalal et le rappeur Marc Nammour.

Le Trio Hipass est ce soir un quatuor composé de Maciek Lasserre au saxophone électrique, Antoine Ratel à la basse, Charly Sly aux machines et Sébastien Le Bon à la batterie. A l’origine issus du collectif Tarace Boulba, ils invitent régulièrement des rappeurs et chanteurs à se laisser porter par leurs compositions. Ils mixent leur propres compositions et donnent une place importante à l’improvisation.

Marc Nammour est l’impressionnant porte-voix du groupe La Canaille. Fondé en 2006 à Montreuil, le groupe est récompensé en 2007 au Printemps de Bourges comme Révélation Hip-hop de l’année. Marc Nammour sort  avec le groupe trois albums dont il écrit les textes : Une Goutte de Miel dans un Litre de Plomb paru en 2009, Par Temps de Rage en 2011 et le dernier La nausée, sorti cette année. Les textes sont saisissants par leur engagement et leur acuité.

Naïssam Jalal, impressionnante flûtiste d’origine syrienne a partagé la scène auprès du collectif Tarace Boulba lors de leur tournée au Mali en 2003, elle avait alors 17 ans . Elle voyage en Syrie, en Egypte, au Maroc et au Liban et développe un style unique. Elle travaille avec de nombreux musiciens tant en France qu’à l’étranger et signe en 2009 l’album Aux Résistances. Elle se produit depuis 2011 avec son quintet Naïssam Jala & Rythms of Resistance en France et à travers le monde.

Ce soir au Café La Pêche, la conjugaison des différentes influences et sonorités a soufflé le public. Marc Nammour nous livre des textes originaux et d’une puissance hors du commun. Il interroge de façon poétique et sans concession la place de l’Homme dans la société et lance à l’auditoire un “Et vous qui êtes-vous?” qui vibre à travers chacun des spectateurs. Les envolées de Naïssam Jalal soutiennent sa prose et lui donne de l’ampleur. La flûtiste fait parler son instrument par la langue de l’émotion dans de longs solos endiablés. Le saxophone la rejoint, soutenu par une batterie puissante. Les doigts de Maciek Lasserre virevoltent sur les touches et l’union des sonorités donne une teinte orientale, presque désertique à l’instrumentation. Il sera aussi à l’aise au saxophone, qu’à la clarinette ou à la caisse claire qu’il utilise pour soutenir le rythme hip-hop lancé à la batterie. Charly Sly sample des discours sur la nature humaine et des sons de rue. La basse est ronde, solide et souple. Antoine Ratel s’autorise des arpèges magnifiques qui apaisent un propos parfois dur. Marc Nammour happe la foule qui l’écoute. Il nous intime de crier, transmet sa rage de vivre et jette ses feuille de texte à l’assemblée. Les textes frappent très fort, et ne laissent pas indemne. Il interroge en profondeur les fondements de la nature humaine avec une plume d’une rare qualité et une voix claire et droite. Une vraie grosse claque qu’on espère écouter un jour sur disque.

 

IMG_20140919_215647

 

icone myspace MySpace de La Canaille
icone facebook Facebook de Marc Nammour
icone deezer Écouter La Canaille sur Deezer

icone page web Site officiel de Tarace Boulba
icone facebook Facebook de Tarace Boulba
icone deezer Écouter Tarace Boulba sur Deezer

icone page web Site officiel de Naïssam Jalal
icone facebook Facebook de Naïssam Jalal
icone twitter Twitter de Naïssam Jalal