Ce n’est pas tous les jours qu’un groupe venu d’Estonie débarque à Paris pour un concert. Il faut dire que ce petit pays balte n’est pas spécialement réputé internationalement pour sa scène rock, et force est de constater qu’on manque même de clichés pour le décrire… Qu’importe, Ewert & The Two Dragons ont su se faire une place de choix grâce à un talent indéniable et des mélodies prenantes.

Alors que le van arborant le logo des Ewert garé devant la Flèche d’Or témoigne du caractère encore artisanal d’un groupe en devenir, la salle se remplit doucement d’un public hétéroclite et international, dont une part non négligeable de fans que j’imagine venus du grand nord. Ewert & The Two Dragons font la promo de leur troisième album Circles dont ils interprèteront une majorité des titres. En formation classique, le groupe distille une pop-folk de très bonne qualité, appuyée par une section rythmique particulièrement efficace et une guitare tranchante. La voix d’Ewert et les chœurs assurés par les autres musiciens font le reste. On notera également les jeux de lumière très réussis, ce qui n’est pas rien pour une salle de taille modeste comme La Flèche d’Or.

Les versions scéniques de Speechless, Million Miles, Circles ou encore Pictures sont particulièrement réussies. Alors qu’Ewert s’essaie au français dans le texte, on sent que le groupe est à la fois content et surpris de l’accueil chaleureux d’une salle qui paraissait de prime abord bien vide. Le set se termine par un rappel sur le très attendu (In The End) It’s Only Love qui achève les fans féminines de l’assistance. Un concert très réussi d’un groupe qui mérite d’être découvert.

favicon du site suivant Site officiel de Ewert & The Two Dragons
icone facebook Facebook de Ewert & The Two Dragons
icone youtube Ewert & The Two Dragons sur YouTube