On avait découvert Squid and The Stereo lors de leur prestation survoltée au Café de la Presse en juin 2014 (report ici). Le trio infernal est de retour aujourd’hui pour la sortie de leur nouvel EP intitulé SIGMA. A la jonction du hip-hop et de la dance, le groupe est un savant mélange de culture geek, street et pop qui vient titiller les sens.

Ça commence très fort avec GTFO. Goulwen et Diane se disputent un rap énergique sur un son électro assuré par Arok et ses machines infernales. Le duo scande “back in force”, et on en est convaincus dès la première écoute. On enchaîne avec Fierce and Free sur la même lancée. Un beau travail autour de la voix de Diane et des chœurs est mis en lumière par un son dance aux influences rave. Les moments d’excitation sont nuancés par des plages plus calmes. La mélodie emporte les neurones et le corps sans efforts.

Inside Noise s’ouvre sur un texte en français rappé d’une main de maître par un Goulwen très convaincant. Le chant de Diane offre un bel écrin à ces paroles dans la langue de Molière. Sur Fucking Hell, Diane installe le propos, suivie de près par son acolyte, tous les deux soutenus par une composition électronique d’une belle qualité narrative. On poursuit avec Fame, accompagné d’un superbe clip en mode kaléidoscope psychédélique. Le morceau est taillé pour faire bouger les corps. L’écoute se termine sur Black Hole, dans une tonalité plus sombre mais toujours aussi percutante.

En six titres, le trio de choc formé par Diane, Goulwen et Arok démontre sa capacité à s’inventer et se renouveler en installant un style original et puissant. Surnommés “la queen, le geek et le DJ”, les trois compères poursuivent leur lancée avec un son terriblement efficace. Une écoute qui donne envie de les voir défendre leurs nouveaux morceaux sur scène.

 

TracklistSquid_Sigma2

  1. GTFO
  2. Fierce and Free
  3. Inside Noise
  4. Fucking Hell
  5. Fame
  6. Black Hole

 

icone facebook Facebook de Squid and the Stereo
icone myspace MySpace de Squid and the Stereo
icone soundcloud Soundcloud de Squid and the Stereo