On pourrait dire un peu ironiquement que Tegan and Sara est un groupe né en Alberta au Canada le 19 septembre 1980, date de naissance des soeurs Tegan et Sara Quin. Mais non. Le groupe n’existe pas encore et les deux jumelles attendent 17 ans avant d’enregistrer leur premier titre. De cet enregistrement découlent deux démos en 1997 : Who’s In Your Band et Play Day, puis trois autres en 1998: The Yellow Tape, The Orange Tape et The Red Tape. Cette même année elles remportent le Garage Warz Battle of the Bands, un concours de musique à Calgary.

En 1999, elles sortent leur tout premier album Under Feet Like Ours en autoproduction. La dimension alternative est prégnante. Au menu guitares et textes forts. Avec le soutien d’Elliot Roberts, elles sortent en 2000 une nouvelle version leur album qu’elles intitulent This Business of Art. Six des morceaux d’Under Feet Like Ours sont présents. Subtil mélange entre folk, rock et tendances punk, l’album est considéré comme un bijou brut dans la carrière du groupe. Le discours est engagé avec notamment Freedom et Proud. En 2002, les jumelles ont 21 ans et sortent l’album If It Was You, deuxième album chez Vapor Records. L’opus sonne comme un hommage à Ani DiFranco, artistiquement assez proche du précédent, les guitares saturées en plus. Une communauté de fans commence à émerger doucement et le public est touché par la sensibilité des sonorités.

Image de prévisualisation YouTube

En 2004 sort So Jealous qui signe un premier tournant dans la carrière du groupe. Elles passent d’un son folk brut à une pop teintée de post-punk. L’album est considéré comme “brillant” par le magazine Rolling Stone. On entend déjà les chœurs à deux voix qui constituent la marque de fabrique du son du groupe. Plusieurs chansons seront utilisées comme bande-son de séries, ce qui contribuera fortement à leur notoriété. Les titres sont bien construits et installent un style original et sensible. On citera notamment les titres I Know I Know I Know, le très beau Where Did The Good Go, le sensible Walking With A Ghost et So Jealous qui apparaît notamment dans la série The L Word. On retrouvera dans cette même série le morceau Love Type Thing qui est ajouté à l’album pour la version exportée au Japon.

Avec The Con, qui sort en 2007, Tegan and Sara propose une pop intense et sensuelle. Cinquième album des sœurs Quin, il est centré autour d’instrumentations originales et de textes souvent très personnels. Les mélodies sont à la fois empreintes de douceur et de force. Les sonorités évoquent directement l’adolescence et les superpositions de voix donnent un côté hybride et profond au chant. C’est l’album qui impose le duo sur la scène médiatique et en fait une référence musicale solide. L’album s’organise autour de trois titres courts I Was Married, Soil, Soil et Call It Off. En première partie, on trouve des titres forts comme Relief Next To Me, The Con et le déroutant Are You Ten Years Ago. Des petites balades pop comme Back In Your Head côtoient des titres plus énergiques à l’image de Hope A Plane. La seconde partie se fait plus sombre avec le merveilleux Nineteen, le déchirant Like O, Like H et le mélancolique Dark Come Soon. Les émotions sont palpables dans chaque morceaux, et sont ciselées autour d’instrumentations riches. Véritable pépite, c’est souvent par cet album qu’on découvre le travail de Tegan and Sara. C’est aussi l’aboutissement de leur période pop-folk avant un tournant plus électronique.

Image de prévisualisation YouTube

En 2009, le duo revient avec un opus taillé pour la scène intitulé Sainthood. Un projet parallèle leur a fait rencontrer le DJ hollandais Tiësto et il semble que cette collaboration ait eu un impact dans la direction artistique prise par les deux sœurs. Alors que pour les albums précédents chacune composait séparément, elles modifient leur procédé créatif et co-écrivent les treize titres de ce nouveau chapitre. Les thèmes tournent autour de la dévotion, la désillusion et les attitudes au sein d’un couple. Elles avouent avoir été fortement inspirées par l’oeuvre de Leonard Cohen dans l’écriture et l’on retrouve des préoccupations communes dans leurs textes. On retiendra particulièrement les titres Hell, The Cure et Alligator. On entend arriver doucement les claviers et des sons plus électroniques, comme on découvre une esthétique moins brute et plus ouverte.

Quatre ans séparent Sainthood de l’opus suivant nommé Heartthrob. Entre temps, un best-of est sorti en 2010, The Complete Recollection : 1999 – 2010, et le live de la tournée intitulé Get Along en 2011. L’écriture du nouvel album débute en 2011 et en 2012, une série de huit épisodes sur l’enregistrement de l’album est diffusé sous le nom Carpool Confessional. C’est le grand saut. Pour les fans de la première heure le virage est parfois difficile à accepter. En effet, exit les sonorités folk et l’acoustique. Le son est taillé pour les clubs. Le premier single Closer est ultra efficace, et si l’on retrouve des sonorités et une teinte typique du groupe, on change radicalement d’univers. Deux autres singles sortent en 2013, I Was a Fool en avril et Goodbye, Goodbye en septembre. La production est excellente, le disque est dans l’ensemble salué par la critique et connait un joli succès. On a le sentiment que Tegan and Sara, dans cette nouvelle direction, a pris son envol et a ouvert des portes dans ses perspectives de création. C’est dans cet élan que sort cette année leur nouvel album Love You To Death dont on vous parlera plus précisément très bientôt.

Image de prévisualisation YouTube

Si l’aura du groupe tient principalement à leur musique et à la qualité de leur écriture, les jumelles Quin ont également été investies comme un symbole culturel fort pour le public LGBTQ. En effet, les deux sœurs sont  homosexuelles et impliquées au sein de la communauté gay. Tout en restant attentives à garder une dimension universelle dans leurs textes abordant les questions d’amour, elles n’ont jamais caché leur orientation sexuelle et n’en n’ont jamais fait un tabou. Cette attitude a pu participer à l’évolution de l’image des femmes et des lesbiennes dans le domaine médiatique et notamment de la musique. L’ouverture musicale présente sur leurs albums les plus récents a permis d’inscrire le groupe dans un public plus large et varié, mais aussi à favoriser un mélange des communautés au sein des concerts. Les deux sœurs ont également créé une fondation qui promeut la justice sociale, l’accès aux soins et la représentativité des femmes LGBTQ. Au-delà de leur musique, les jumelles Tegan Rain Quin et Sara Kiersten Quin contribuent à une ouverture et une visibilité toujours indispensable.

 

favicon du site suivant Site officiel de Tegan and Sara
icone facebook Facebook de Tegan and Sara
icone twitter Twitter de Tegan and Sara
icone instagram Instagram de Tegan and Sara
icone youtube Tegan and Sara sur YouTube
icone vimeo Tegan and Sara sur Vimeo