Pour ce mardi soir, c’est la Belgique qui vient à nous, au Forum, avec Triggerfinger et Black Box Revelation, deux groupes belges que les liens du rock réunissent.

On débute la soirée avec Black Box Revelation. Nous avons écrit plusieurs articles sur Black Box Revelation, il semblerait que nos chemins se croisent souvent ! BBR est composé Jan Paternoster (guitare, chant) et Dries Van Dijck (batterie), les deux fondateurs du groupe. Ce soir, ils sont accompagnés d’un deuxième guitariste qui fait aussi du clavier. BBR a cinq albums studio à son actif, dont le dernier Tatooed Smiles sorti fin octobre 2018. BBR est en tournée cet automne pour défendre ce nouvel opus. Ce soir, ils nous jouent six titres de ce dernier et deux de leurs anciens albums. Il n’y a pas de basse dans ce groupe mais ce rock garage s’en sort très bien. Leur registre est bourré de bons vieux riffs rock n’roll, d’un rock primitif puissant et émouvant. Quelques fois le rythme est plus lent et teinté de blues, comme le dernier morceau Mama Call Me Please. Le public ravi en redemande. Bravo et au plaisir de vous revoir avec un nouvel album !

Please specify a Flickr ID for this gallery

Après un petit moment de détente pour les oreilles, nous accueillons comme il se doit le trio belge, Triggerfinger, toujours aussi classe dans leurs costumes. Trio ou pas tout à fait puisqu’il y a un deuxième guitariste, qui restera très discret, planqué dans le coin de la scène. Les stars de la scène sont bien évidement Ruben Block (chant et guitare), Mario Goossens (batterie) et Paul Van Bruystegem (basse). Et ça démarre directement avec un titre puissant Let It Ride tiré de l’album All This Dancin’Around de 2012. Les titres endiablés se succèdent, laissant libre cours à la voix et au doigté de Ruben, mais aussi à la puissance de frappe de Mario. Il n’est pas étonnant que ce dernier ait été élu meilleur musicien de l’année aux Music Industry Awards (Victoires de la musique en Belgique), Ruben Block était proposé dans la même catégorie et Triggerfinger fut élu meilleur groupe. Avec My Baby’s Got A Gun on a toute la puissance de la basse de Monsieur Paul couplé à la voix de Ruben pour des couplets plutôt blues, mais avec un refrain où tous les instruments se mêlent pour envoyer un son hard rock, d’où toute l’originalité de ce titre. Nous avons droit à Collossus, un titre de leur dernier album éponyme de 2017, où le rythme effréné de la batterie et de la basse me donnent envie de sautiller sur place. Mario Goossens nous fait vibrer, seul sur scène pendant quelques minutes au grand plaisir du public, puis il est rejoint de ses trois compères pour un moment de partage de fûts. Ruben est un vrai showman, mais Mario le suit de très près ! Triggerfinger nous livre sur un plateau du stoner rock plein de finesse et de sensualité. Après un rappel et pour finir en beauté, ils interprètent Man Down, une reprise de Rihanna servie à la sauce rock blues de Triggerfinger. Bien sûr c’est une ovation d’un public conquis.

Please specify a Flickr ID for this gallery


Merci pour ces deux belles prestations belges !

Site officiel de Black Box Revelation
icone facebook Facebook de Black Box Revelation
icone twitter Twitter de Black Box Revelation
icone youtube Black Box Revelation sur YouTube
icone deezer Écouter Black Box Revelation sur Deezer

Site officiel de Triggerfinger
icone facebook Facebook de Triggerfinger
icone twitter Twitter de Triggerfinger
icone youtube Triggerfinger sur YouTube
icone deezer Écouter Triggerfinger sur Deezer